Nous suivre Acteurs du sport

abonné

La randonnée en mode ville

Denis Cheminade • denischeminade@gmail.com
Soyez le premier à réagir

Soyez le premier à réagir

La randonnée en mode ville

© W PRODUCTION - stock.adobe.com

En créant les sentiers de Grande Randonnée (GR™), la Fédération française de la randonnée a sauvé les chemins ruraux et a développé la randonnée. Au moment où la France découvre les « mobilités actives », elle ouvre un nouveau chantier : la place du piéton dans les villes. Car la demande est bel et bien présente.
Voici quelques années, les sentiers s’arrêtaient aux portes des villes ou en faisaient le tour. Aujourd’hui, les randonneurs veulent partir à pied de chez eux et gagner les centres-villes pour se ravitailler », constate Robert Azaïs, président de la Fédération française de la randonnée.
Daniel Ramey, président du Comité de Paris, un département entièrement urbanisé (comme la Seine-Saint-Denis) illustre cette situation « pour répondre aux demandes de randonneurs qui arrivaient aux portes de Paris et voulaient traverser la ville à pied, nous avons balisé trois itinéraires. Chaque dernier jeudi du mois à 19 heures, les Panamées accueillent régulièrement 500 randonneurs et plus. Nous répondons à de nombreuses demandes de clubs de province qui veulent randonner dans Paris. En fin d’année paraîtra le GR75 ». 
 

Mobilité active

Paris, Nice, Bordeaux, Lyon… Paris n’est pas une exception et les GR se multiplient dans les villes. Longtemps reléguée, la marche apparaît parée de nouvelles vertus : elle est bonne pour la santé, elle facilite le lien social, elle contribue à la revitalisation des centres-villes, elle diminue notre dépendance aux énergies fossiles…

La loi d’orientation sur les mobilités témoigne de ces évolutions. Elle vient de reconnaître une nouvelle forme de mobilité « les mobilités actives ». Celles qui ont recours à la force humaine. Mais, malgré les interventions de la FFRandonnée auprès des députés et des sénateurs, le mot marche n’apparaît pas dans le texte. Le législateur a des excuses. À l’inverse des cyclistes, les marcheurs n’ont pas su s’organiser pour faire[…]

Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS

Déjà abonné ?

Mot de passe perdu

Pas encore abonné ?

Nous vous recommandons

À Brest l’émergence 
d’un réseau sport santé

À Brest l’émergence 
d’un réseau sport santé

Prévention, soins, recherche, sous l’impulsion des collectivités territoriales, du CHRU, et de l’université, les acteurs éparpillés sur le territoire ont conventionné pour unir leurs[…]

30/03/2020 | Santé
Le mouvement olympique adapte sa gouvernance aux territoires

Le mouvement olympique adapte sa gouvernance aux territoires

L’Ufolep croise sport, santé, et vulnérabilité sociale

L’Ufolep croise sport, santé, et vulnérabilité sociale

Handisurf dissout le handicap dans l’eau

Handisurf dissout le handicap dans l’eau

Plus d'articles