abonné

La pétanque veut faire évoluer son image

Soyez le premier à réagir

Soyez le premier à réagir

rennes petanque

© FFPJP

Avec 300 000 licenciés, la Fédération française de pétanque et de jeu provençal est la première – par ses effectifs – des fédérations sportives non olympiques. Un mariage réussi entre le sport et les loisirs qui la pousse à vouloir faire partie du programme olympique. D’où une volonté de rajeunissement qui passe par la formation et une meilleure présence dans les territoires. Née sur une place du sud de la France au début du XIXe siècle(lire encadré), la pétanque compte aujourd’hui plus de 6 000 clubs. Elle a réussi son implantation sur tout le territoire national et Outre-mer. « Nous avions l’image d’un Jeu de loisir », explique Michel Desbois, président de la Fédération française de la pétanque et de jeu provençal (FFPJP), « et à force de travail, nous avons réussi à faire évoluer cette image, en évoluant vers une pétanque plus sportive et de haut niveau, sans nous couper de la pétanque populaire ». Une pétanque populaire dont on estime le nombre de pratiquants réguliers à 15 millions, ce qui offre encore des perspectives de développement.   Médiatisation Un mariage sport et loisir réussi qui intéresse et qui a conduit la chaîne L’Équipe 21 (chaîne gratuite de la TNT) à devenir le diffuseur de référence de la pétanque. En 2016, la pétanque a bénéficié de 58 heures de diffusion sur cette chaîne où elle fait partie des valeurs sûres. La retransmission en 2016 de la demi-finale des championnats de France de triplette a réuni 186 000 téléspectateurs en moyenne (3,9 % de part d’audience). La rediffusion en soirée a attiré 253 000[…]

Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS

Déjà abonné ?

Mot de passe perdu

Pas encore abonné ?

Nous vous recommandons

CDOS 44: l'olympisme fait ses classes

CDOS 44: l'olympisme fait ses classes

Un film sur les valeurs du sport ou de l'olympisme par an, d'ici Paris 2024! C'est l'objectif que s'est lancé le CDOS de Loire-Atlantique, en partenariat avec des établissements scolaires.  Le premier de la[…]

"Les jeux vont donner une impulsion aux collectivités pour développer leurs politiques sportives"

"Les jeux vont donner une impulsion aux collectivités pour développer leurs politiques sportives"

Paris 2024 : les collectivités déclarent leur flamme

Paris 2024 : les collectivités déclarent leur flamme

« Si le sport demeure une compétence partagée, cela ne signifie pas qu'elle soit facultative »

« Si le sport demeure une compétence partagée, cela ne signifie pas qu'elle soit facultative »

Plus d'articles