Nous suivre Acteurs du sport

La patinoire olympique de Strasbourg repasse en régie

David Picot • david1picot@yahoo.fr

Sujets relatifs :

L'Iceberg en chiffres
- Surface de glace des pistes: sportive 1830 m2 + ludique 1500 m2.

- Surface des équipements extérieurs: parking 120 VL + 8 bus + dépose minute.

- Capacité maximale d'accueil: 2980 personnes.

- Ouverture annuelle: 10 mois par an (16 août-15 juin).

- Ouverture hebdomadaire: 120 heures.

- Heures de glace grand public: 36 heures de séances + 7 heures d'activités.

- Heures de glace clubs: 100 heures.

- Heures de glace scolaires: 36 heures.

- Capacité gradins: 1200 places en gradins fixes + possibilité d'installer 1200 places en gradins mobiles pour une surface de glace de 45 m x 20 m.

- Nombre de casiers vestiaires: 162.

- ETP: 25 tous prestataires confondus.

La patinoire olympique de Strasbourg repasse en régie

© Denis Helfer - commons.wikimedia

En juin 2016, l'Eurométropole de Strasbourg a repris en main la gestion de la patinoire olympique, gérée en délégation de service public depuis son ouverture en 2006. Une reprise en main face aux difficultés du gestionnaire. Le pilotage et le suivi des installations sont assurés en régie mais l'exploitation continue à faire l'objet d'un marché public.

Le 24 mars 2016, les élus du conseil métropolitain de l'Eurométropole de Strasbourg (Bas-Rhin) ont approuvé la signature de la convention transactionnelle avec la société Ellipse, autorisant la clôture anticipée du contrat au 30 juin 2016. Soit six mois seulement avant son échéance. «C'était un souhait du gestionnaire », souligne Alexis Baye, chef de service par intérim du service piscines, patinoires et plans d'eau à l'Eurométropole, compte tenu des difficultés financières et des pertes occasionnées ». Lesquelles s'élevaient à environ 100000 euros par an, au cours des quatre dernières années.

 

Présence plus affirmée

Le choix des élus a donc été de reprendre le pilotage en régie par l'intermédiaire d'une directrice et d'un responsable technique puis de réaliser l'exploitation par voie de marchés publics. Que ces derniers soient liés à la gestion des groupes froid, du traitement de l'air, de l'eau et de déshumidification, à la maintenance (lumières, ascenseurs...), de l'entretien des espaces verts, de l'accueil du public, de la caisse ou de la banque à patins. Sans oublier l'animation, l'enseignement du patinage, etc. « Tout cela nécessite un suivi des marchés très rigoureux pour s'assurer de la bonne réalisation des prestations. Mais globalement, l'enjeu était vraiment d'avoir une présence plus affirmée sur les volets techniques et de suivi des installations », poursuit Alexis Baye.

 

Remise en état

Cette reprise en main a démarré par un investissement de 1,5 million d'euros! « Faute d'entretien régulier, la patinoire se dégradait » reprend-il. «Nous avons donc engagé d'importants travaux de remise en état, au niveau électrique, de la peinture, de l'habillage de la régie et de nettoyages divers. Avec également le remplacement de la rambarde de la piste olympique et des contrôles d'accès ». Ce relookage effectué, l'Iceberg a rouvert ses portes en septembre 2016. « Nous avons réalisé 44000 entrées (hors club) sur la fin 2016 », enchaîne Alexis Baye. «L'objectif est de parvenir au cap de 100000 sur une année complète ». Pour redynamiser l'équipement, l'Eurométropole mise notamment sur de l'événementiel et de multiples animations (soirées photomaton, laser...).

 

Renouer avec les clubs

« Nous nous réapproprions l'équipement », conclut le technicien. «Nous devrons sans doute effectuer quelques ajustements au niveau des marchés publics. Nous devons aussi réécrire l'histoire avec nos clubs, qui avaient l'habitude d'être libres. Cela passe par la fixation de règles de respect des installations et de créneaux, avec également les personnels des établissements scolaires. Nous réaliserons un premier bilan en fin de saison ».

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news hebdomadaire d’Acteurs du Sport

Nous vous recommandons

Morbihan : une convention pour voir plus loin

Morbihan : une convention pour voir plus loin

Dans le Morbihan, l’Association des maires et le comité départemental olympique et sportif veulent se dessiner un avenir commun. Les deux structures ont signé une convention de partenariat pour collaborer sur les[…]

07/05/2019 |
À Bouaye, l’office des sports dynamise le lien entre les clubs et la commune

À Bouaye, l’office des sports dynamise le lien entre les clubs et la commune

UNSS, le sport passerelle

UNSS, le sport passerelle

AMI Politique de la ville : les associations socio-sportives répondent présentes

AMI Politique de la ville : les associations socio-sportives répondent présentes

Plus d'articles