Nous suivre Acteurs du sport

Dossier La lutte contre le dopage

Si l’importance des actions de prévention en matière de lutte contre le dopage n’est pas contestable, celles-ci apparaissent toutefois insuffisantes en termes d’efficacité et s’accompagnent nécessairement d’un volet répressif de lutte contre le dopage, prévoyant des sanctions à l’égard des sportifs ne respectant pas les règles établies, afin de garantir l’égalité de tous dans une compétition.  Le développement du « sport spectacle », allié à une pression accrue dans les sports les plus médiatisés, a en effet conduit certains sportifs, leur employeur ou leur sponsor, à rechercher, dans le dopage, une solution pour obtenir la performance spectaculaire qui les distinguera ou pour, simplement, rester dans la course. Cherchant à repousser leurs capacités sportives, ils pensent trouver, dans l’utilisation de substances interdites, un recours. Ils prennent, ce faisant, de gros risques. Le système de contrôle mis en place tant au niveau national qu’à l’échelle mondiale vise à resserrer les mailles du filet afin de sanctionner toute pratique contraire à l’esprit du sport. Ainsi, si la prise de substances illicites est évidemment sanctionnée au titre de la lutte contre le dopage, il en est de même du seul refus, opposé par le sportif, de se soumettre aux contrôles antidopage.  Afin de renforcer l’efficacité de leur mission, les différents acteurs intervenant dans la lutte contre le dopage mettent en œuvre un processus de contrôle strictement encadré susceptible d’aboutir à la prise de sanctions disciplinaires, pénales ou financières notamment.  
Si l’importance des actions de prévention en matière de lutte contre le dopage n’est pas contestable, celles-ci apparaissent toutefois insuffisantes en termes d’efficacité et s’accompagnent nécessairement d’un volet répressif de lutte contre le dopage, prévoyant des sanctions à l’égard des sportifs ne respectant pas les règles établies, afin de garantir l’égalité de tous dans une compétition.  Le développement du « sport spectacle », allié à une pression accrue dans les sports les plus médiatisés, a en effet conduit certains sportifs, leur employeur ou leur sponsor, à rechercher, dans le dopage, une solution pour obtenir la performance spectaculaire qui les distinguera ou pour, simplement, rester dans la course. Cherchant à repousser leurs capacités sportives, ils pensent trouver, dans l’utilisation de substances interdites, un recours. Ils prennent, ce faisant, de gros risques. Le système de contrôle mis en place tant au niveau national qu’à l’échelle mondiale vise à resserrer les mailles du filet afin de sanctionner toute pratique contraire à l’esprit du sport. Ainsi, si la prise de substances illicites est évidemment sanctionnée au titre de la lutte contre le dopage, il en est de même du seul refus, opposé par le sportif, de se soumettre aux contrôles antidopage.  Afin de renforcer l’efficacité de leur mission, les différents acteurs intervenant dans la lutte contre le dopage mettent en œuvre un processus de contrôle strictement encadré susceptible d’aboutir à la prise de sanctions disciplinaires, pénales ou financières notamment.  

Une préoccupation internationale 

 Pour que la lutte contre le dopage soit réellement efficace, il est nécessaire que l’ensemble des acteurs du monde sportif se voie appliquer les mêmes règles. Aussi, différents instruments ont été imaginés afin d’assurer une certaine[…]

16/02/2017 |

Les agissements prohibés 

 1. La prise de substances interdites  a) Les substances interdites  La liste des substances illicites pour l’année 2009 a fait l’objet du décret n° 2009-93 du 26 janvier 2009.  L’Agence française de[…]

16/02/2017 |

Les opérations de contrôle  

 1. L’AFLD  Compétente dans le domaine de la prévention, de l’éducation et de la coordination des actions de recherche, elle a remplacé le Conseil de prévention et de lutte contre le dopage (CPLD). L’AFLD est une autorité publique[…]

16/02/2017 |

L’efficacité de la lutte contre le dopage

 Voir le rapport fait au nom de la commission d’enquête sur l’efficacité de la lutte contre le dopage (rapporteur Jean-Jacques Lozach, Rapport n° 782, Session 2012-2013). Le fait de pratiquer un sport en qualité d’amateur ou de[…]

16/02/2017 |

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news hebdomadaire d’Acteurs du Sport