Nous suivre Acteurs du sport

La FSCF veut faire de la recomposition territoriale une opportunité

Denis Cheminade • denischeminade@gmail.com

La FSCF en chiffres
- 1493 associations. - 216700 licenciés/500000 membres. - 71 % de femmes, 62 % de moins de 25 ans. - 46 % d'activités gymniques. - 39 % d'activités sportives (16 activités ou familles d'activités). - 8 % d'activités socio-éducatives. - 7 % de pratiques artistiques et culturelles. Formation : - 55 diplômes fédéraux. - 677 sessions de formation. - 14800 stagiaires. - 2125 stagiaires Bafa. - 37 manifestations nationales culturelles et sportives. - 15000 participants. - 1225 sections d'associations engagées. - 2050 juges et arbitres. - 5000 bénévoles. Administration : - licences de 6 à 14,95 euros. - budget de 3,3 millions d'euros. - 24,5 ETP au siège national plus cinq cadres d'État. - 30 agents territoriaux (régions et départements).

Des paroisses catholiques au sport pour tous
Créée en 1898, la FSCF est issue de la transformation des patronages des paroisses catholiques en association puis de leur regroupement en fédération. Au terme d'un processus influencé par les évolutions de l'église, de la société et du sport, cette fédération s'est autonomisée et laïcisée. En devenant fédération, elle a repris l'ensemble des activités des patronages: - des activités gymniques qui sont toujours la colonne vertébrale du sport fédéral; - une grande diversité d'activités sportives (18 activités ou groupes d'activités). - des activités sociales (socio-éducatives), centres de vacances; - des activités artistiques (musique, danse) et théâtrales. La FSCF est à ce jour la seule fédération à bénéficier du triple agrément sportif, socio-éducatif et d'éducation populaire de centre de vacances et de loisirs. Ses activités culturelles sont soutenues par le ministère de la Culture. Depuis quelques années, la FSCF développe des programmes novateurs: - éveil de l'enfant: un éventail d'activités variées qui sollicite la motriciténaturelle des enfants (2 à 6 ans) et leur permet de mieux connaître et maîtriser leur corps dans des situations variées, sans spécialisation précoce; - Atoutform: programme Sport santé, qui se décline en trois composantes: Atout + : pour ceux qui ambitionnent une meilleure forme physique dans une perspective de santé; Form + : pour l'accueil des personnes présentant des pathologies: cancer, obésité, diabète... Bouge + : un programme de lutte contre la sédentarité pour les personnes souhaitant faire évoluer durablement leur nombre de pas au quotidien à travers l'utilisation du kit « D-Marche » (Adal); - les espaces loisir itinérant(ELI): un dispositif qui permet de proposer une offre d'activités sportives, culturelles et d'expression très accessible financièrement aux jeunes de 10 à 17 ans pendant les temps des vacances scolaires. Ce programme est mis en œuvre à la demande des collectivités par les structures territoriales de la FSCF.

La FSCF veut faire de la recomposition territoriale une opportunité

© FSCF

Au 1er janvier 2018, l'ensemble des fédérations sportives devra avoir adopté une nouvelle organisation territoriale. La Fédération sportive et culturelle de France accompagne ses comités pour déployer les activités fédérales dans les nouvelles régions et continuer à innover.

«Nous avons choisi de faire de la recomposition territoriale une opportunité », déclare Christian Babonneau, président de la Fédération sportive et culturelle de France (FSCF). « Tous les nouveaux comités régionaux sont en place. Ils se sont tous dotés d'un plan de développement et ils ont renforcé leurs réseaux de relation avec les acteurs territoriaux. Notre autre fierté c'est d'avoir commencé à professionnaliser ces structures à travers la création d'un réseau d'agents de développement. Une trentaine de ces agents de développement sont aujourd'hui en poste ».

 

Gigantisme

Une évolution qui devenait inéluctable: « lorsque nous avons réuni les responsables des nouvelles structures, chacune a commencé par se présenter. A l'énoncé des chiffres clés: distances, populations... Nous avons été saisis par le gigantisme des territoires et l'ampleur de la tâche demandée aux bénévoles », poursuit Laurence Sauvez, directrice technique nationale et directrice de la fédération. «Nous accompagnons dirigeants et structures dans cette réorganisation. La professionnalisation est un axe de cette politique. Nous nous appuyons aussi fortement sur le recours aux nouvelles technologies: réunions téléphoniques, webinars, réseaux sociaux, site internet... Nous recourons le plus possible aux outils de communication existants pour lesquels nous formons nos dirigeants bénévoles ».

 

Moins rurale

Cette réorganisation s'accompagne d'une amélioration de sa couverture territoriale. En témoigne la création d'une nouvelle ligue dans la région Occitanie. Une terre radicale et protestante dans laquelle la fédération, issue de l'univers catholique (lire encadré), était peu implantée jusqu'à présent. La fédération devient moins rurale: « du fait du développement de l'urbanisation, nos clubs souvent ruraux à l'origine, se retrouvent englobés dans des aires urbaines. Comme ce sont généralement des structures importantes (1000 adhérents ou plus), bien en place, structurées, multisports et offrant une diversité d'activités, elles sont capables de répondre aux besoins des territoires en s'inscrivant dans les politiques locales », complète le président. «C'est pourquoi nous attachons de l'importance à ce que nos responsables régionaux et départementaux rencontrent régulièrement les acteurs locaux et se dotent, en tenant compte de leurs politiques, de plans d'action pluriannuels ».

 

Au-delà de la compétition

Cependant, « si la réorganisation est terminée d'un point de vue politique, reste à organiser la technique », ajoute le président. Pour la directrice, Laurence Sauvez, il s'agit de déployer les activités fédérales dans les nouvelles régions et de continuer à innover. «Notre offre de pratiques s'adresse à tous et toutes avec la volonté d'aider chacun à se réaliser selon ses aspirations ». Un programme dicté par les valeurs de la FSCF: ouverture, respect, autonomie, responsabilité et solidarité. «Pour cela, nous proposons des formats de rencontres particuliers qui vont au-delà de la compétition: animations, temps d'échanges, participation à des événements. Ainsi, lors du dernier championnat national de gymnastique, les 2000 participants ont exécuté un mouvement d'ensemble. Une expérience unique pour les gymnastes qui font l'expérience de créer quelque chose de grand qui les dépasse ».

 

Recherche d'innovation

120 années après sa création, fidèle à ses valeurs originelles, la FSCF se réinvente à nouveau. Promotrice de la licence individuelle, du serment olympique, associée à l'avènement du sport féminin en 1919, à la coupe de France de football, au sport sans violence, la FSCF poursuit son engagement au service du développement de la personne (lire encadré). Cette recherche d'innovation s'accompagne d'une démarche qualité, à travers la certification des associations (200 associations se sont déjà engagées). En complément, un ensemble de labels viendra attester de la qualité des activités organisées par ces associations. Ce qu'elle expérimente aujourd'hui pourrait bien préfigurer le visage du sport de demain. Un sport qui ne se contente pas de sélectionner les meilleurs mais s'adresse à tous. Une fédération qui s'enrichit de ses territoires et les aide à réaliser leurs ambitions.

 

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news hebdomadaire d’Acteurs du Sport

Nous vous recommandons

La gouvernance du sport bute sur les territoires

La gouvernance du sport bute sur les territoires

Entre inquiétudes et scepticisme, l’Agence nationale du sport sort d’une première année d’existence chaotique. Le cadre national désormais posé, place à  l’organisation[…]

Les Landes mettent le cap sur les JO

Les Landes mettent le cap sur les JO

Le Conseil d’Etat fait 21 propositions pour une politique publique du sport ambitieuse

Le Conseil d’Etat fait 21 propositions pour une politique publique du sport ambitieuse

La Bourgogne Franche-Comté récompense la vertu

La Bourgogne Franche-Comté récompense la vertu

Plus d'articles