Nous suivre Acteurs du sport

abonné

La cession de l’entreprise 

 

La cession de la structure au prononcé de la décision de liquidation judiciaire peut prévoir la cession de la personne morale à un tiers repreneur contre versement d’un prix. 

Cette cession n’a pas pour obligation de reprendre le passif du débiteur. 

 

Ainsi, le tribunal peut ordonner la cession de la personne morale pour assurer le maintien des activités susceptibles d’une exploitation autonome, ainsi que tout ou partie des emplois qui y sont attachés. 

 

Toutefois, un plan de cession qui n’aura pour but que l’activité d’éléments d’actifs sans maintien de l’activité sera rejeté. 

 

Il existe trois modes de cession : 

- la cession simple, qui peut être totale ou partielle. Il s’agit, pour un tiers repreneur, d’acquérir un ensemble d’éléments d’exploitation formant une ou plusieurs branches d’activité autonome ; 

- il peut s’agir d’une cession précédée d’une location-gérance ; 

- il peut s’agir d’une absorption des activités par une autre personne morale. 

 

Une[…]

Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS

Déjà abonné ?

Mot de passe perdu

Pas encore abonné ?

Nous vous recommandons

L'État arrête les dispositions du Plan mercredi

L'État arrête les dispositions du Plan mercredi

Une instruction du 26 novembre détaille les modalités d’organisation du Plan mercredi. Les communes devront s’engager sur une charte qualité. Le soutien financier de l’État est[…]

09/01/2019 | Droit du sport
Actualités juridiques

Actualités juridiques

Actualités juridiques

Actualités juridiques

La responsabilité des MNS  en cas de faute d'inattention

La responsabilité des MNS en cas de faute d'inattention

Plus d'articles