Nous suivre Acteurs du sport

" L'olympisme mérite d'être étudié, analysé et critiqué. "

Sujets relatifs :

, ,
Soyez le premier à réagir

Soyez le premier à réagir

Interview de Arnaud Richard, maître de conférences à l'université Paul-Valéry de Montpellier 3 et président de l'Académie nationale olympique française (Anof)

Quel est le rôle de l'Anof ?

« Il s'agit d'une association de loi 1901 dont le but est de promouvoir l'éducation, la culture et la recherche scientifique à travers l'olympisme et ses valeurs. Même si cela peut paraître un peu utopique, nous essayons de revenir à ces valeurs qui nous projettent vers les Jeux de 2024 à travers cet héritage social à construire sur le partage et le respect. Nos leviers d'actions sont des travaux scientifiques sur des thématiques susceptibles d'intéresser le comité national olympique. C'est le cas de l'e-sport, par exemple. L'objectif étant d'avoir un regard plus distancié par rapport aux sujets étudiés.

L'héritage des Jeux n'est pas une notion nouvelle. Pourquoi a-t-elle été si peu étudiée ces dernières années ?

Oui, c'est vrai, nous manquons de données objectives et comme tout fait de société, l'olympisme mérite d'être étudié, analysé et critiqué. Mais c'est aussi lié au fait qu'il existe des particularités à chaque pays. Le tournant a été Athènes 2004 marqué par un héritage économique mal pensé et peu anticipé. Avec Paris 2024, l'objectif est d'appliquer cette notion à un maximum de champs possibles.

Pensez-vous que l'effet Jeux puisse ramener le sport au sein des universités françaises ?

C'est un combat difficile. Les chefs d'établissements sont conscients de l'importance du sport dans notre société, sur le plan de la santé ou de la socialisation. Mais les difficultés structurelles des universités font que l'on construit toujours des salles de classe avant des terrains de volley-ball ou de basket-ball. Je le déplore. Et les Jeux sont une opportunité pour changer ce regard ».

 

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news hebdomadaire d’Acteurs du Sport

Nous vous recommandons

La deuxième ligne du sport oubliée : ça chauffe dans les quartiers, par Patrick Bayeux

La deuxième ligne du sport oubliée : ça chauffe dans les quartiers, par Patrick Bayeux

Dans une tribune intitulée Le sport des quartiers « au bord du gouffre » reprise par un grand nombre de titres de la presse régionale, plus de 80 sportifs, présidents d’associations et de[…]

26/11/2020 |
Pour l’Union Sport et Cycle, des incertitudes persistantes demeurent

Pour l’Union Sport et Cycle, des incertitudes persistantes demeurent

Ce que j’attends d’une ministre des Sports : le cas de la natation, par Patrick Bayeux

Ce que j’attends d’une ministre des Sports : le cas de la natation, par Patrick Bayeux

Soutien au sport : il était temps Monsieur le Président !

Soutien au sport : il était temps Monsieur le Président !

Plus d'articles