Nous suivre Acteurs du sport

L'escalade fait le mur

Sylvie Roman • sylroman@yahoo.fr

Sécurité et encadrement
L'ouverture d'une salle répond à différentes normes et règlements, selon le type de SAE avec ou sans points d'assurage (blocs ou lignes). Pour l'encadrement bénévole au sein d'une structure affiliée FFME et destiné à des licenciés du club, aucune qualification n'est requise. Cependant, la FFME est engagée dans une démarche de formation, et délivre trois qualifications: animateur d'escalade sur structure artificielle d'escalade, initiateur d'escalade (sur blocs ou SAE avec points d'escalade) et enfin le moniteur d'escalade. Derniers paramètres à prendre en compte, l'équipement de la salle, selon que le club s'inscrit dans une démarche de compétition de niveau départemental, national ou international.

Avec 80000 licenciés (1) et un million de pratiquants réguliers, l'escalade est en passe de devenir une activité sportive classique. Un boom qui s'explique notamment par la construction de murs indoor impulsée par la FFME avec l'appui du CNDS. Les besoins restent importants, surtout en zone urbaine, et associent de plus en plus pratique et détente.

Ce qui, il y a plus de vingt ans, faisait figure d'expérimentation, est aujourd'hui une évidence: les murs d'escalade, les structures artificielles d'escalade (SAE) ont envahi l'espace s'invitant dans les gymnases des écoles et lycées, dans les casernes de pompiers, ou même, en libre accès sur les parcours santé... « C'est devenu une pratique de proximité », confirme Pierre-Henri Paillasson, directeur technique national (DTN) de la Fédération française de la montagne et de l'escalade (FFME).

 

Schéma national

Afin de favoriser un développement harmonieux de l'escalade, la FFME a lancé un schéma national d'implantation des murs, en lien avec le CNDS (Centre national de développement du sport), permettant de classer les projets les plus importants et de les aider financièrement. Ce programme comprend une quarantaine de « murs » répartis sur l'ensemble du territoire. Par mur, il faut entendre la structure complète, constituée des pans réalisés en divers matériaux et assemblés sur des hauteurs variables, sur lesquels des prises sont fixées, multipliant ainsi les aires de jeux. « Actuellement, la tendance est de développer la pratique en milieu urbain, car c'est là qu'il y a le plus de demandes et d'attentes, et ça répond vraiment à un besoin sportif », précise encore le DTN. D'ailleurs, ces murs, gérés par des associations mêlant bénévoles et professionnels pour l'encadrement, sont saturés en moyenne deux ans après leur ouverture! « Ce qui limite notre développement en salle, c'est simplement notre capacité à ouvrir des murs », ajoute-t-il.

 

Hiver comme été

L'une des raisons de la formidable réussite de l'escalade sur mur tient dans sa facilité d'accès, le temps limité, la possibilité de pratiquer seul, sur blocs, et surtout la possibilité de pratiquer hors contraintes climatiques! Hiver comme été, pluie ou neige, de jour comme en soirée, sur mur on peut grimper une heure et ranger ses chaussons dans son sac à main! C'est donc un sport particulièrement adapté en milieu urbain, ou comme complément d'entraînement d'une pratique en falaises. « Le geste de grimper est peut-être totalement naturel et dans l'essence même de l'homme. Il y a quelque chose d'inné », note Pierre-Henri Paillasson.

Karma, le top de la FFME
Depuis septembre la FFME dispose à Fontainebleau, d'un nouvel équipement dédié à l'escalade et à l'entraînement de l'équipe de France: la salle Karma. D'une superficie de 1400 mètres carrés pour un coût de 550000 euros, le complexe fait partie du CNDS (Centre national des sports de la défense) et sert à la fois à la préparation des élites, jeunes et seniors, aux entraînements de la fédération, ainsi qu'à l'escalade loisir. La zone d'escalade sur mur, de 12,5 mètres de hauteur pour un linéaire de 40 mètres, offre trente lignes d'assurage, avec des avancées jusqu'à 6 mètres. La grande innovation tient dans la zone de blocs, 130 mètres de long et 4,5 mètres de hauteur (proximité des blocs de Bleau oblige), dont 75 mètres pour l'entraînement de l'Équipe de France.

 

La compétition comme vitrine

De fait, le club le plus important de France n'est pas dans les Alpes ou les Pyrénées, mais à Massy, bien loin des falaises. Le club compte 740 adhérents dont une partie en compétition, l'autre facette de l'escalade sur structures artificielles. « En termes d'adhérents et de résultats, nous sommes parmi les premiers », confirme Pierre Delas, bénévole au club et grimpeur. Fondé il y a vingt ans, il fut l'un des premiers à ouvrir en Ile-de-France et à se lancer dans la compétition, la vitrine de la pratique en salle aujourd'hui. Avec ses trente lignes (entendez cordes en place sur le mur), le club accueille aussi de nombreux scolaires et d'autres associations, comme des structures s'occupant de personnes handicapées, ce qui lui permet de jouer un rôle en matière de lien social, et d'intégration par le sport et la mixité. Grâce à sa hauteur maximale de 15 mètres et à ses inclinaisons, l'équipement de Massy correspond en outre aux normes internationales et accueille régulièrement des compétitions de haut niveau. Les pratiquants ne sont pas totalement déconnectés de la nature, Massy étant situé à seulement 50 km de Fontainebleau, la Mecque de l'escalade sur blocs. Le club entend d'ailleurs développer l'escalade en extérieur et renforcer les complémentarités par une nouvelle salle de blocs artificiels qui devrait ouvrir d'ici la fin de l'année.

 

Créneaux spéciaux

Même si, paradoxalement, l'escalade se développe plutôt en ville, les communes de montagne restent très présentes. On pense à Grenoble ou à Chambéry, mais Briançon, avec seulement 11000 habitants, fait mieux que se défendre! Le mur installé dans le gymnase de la ville a été totalement rénové en 2009, puis agrandi en 2013 avec l'appui de la FFME. Le club accueille environ 250 personnes et a vu sortir plusieurs classés aux championnats de France et de nombreux jeunes évoluent sur le circuit international. « Nous avons ouvert des créneaux spéciaux avec un entraîneur dédié pour la préparation des compétitions. Et l'organisation depuis plusieurs années, d'une étape de la Coupe du Monde, n'y est pas pour rien, d'autant que les Briançonnais s'illustrent régulièrement sur ce mur hors normes, construit en extérieur et qui réunit plus de 8000 spectateurs », précise Pierre Roy, guide de haute montagne et responsable du club.

 

Concept détente-sport

Accompagnant cet engouement, les salles privées se sont développées ces dix dernières années, et on en trouve à présent dans chaque grande ville. « À Avignon, notre première structure a ouvert il y a vingt ans, puis nous avons rejoint le réseau Altissimo en 2006. La franchise permet une meilleure dynamique et une visibilité, et l'appartenance à ce réseau fort de dix salles en France (de Marseille à Montpellier en passant par Lille), permet aux adhérents de grimper partout! », explique Nicolas Bastide, gérant. Équipée de trente-six lignes ou cordes, elle compte plus de 700 inscrits réguliers et continue d'investir. Sa superficie passera de 250 à 700 mètres carrés d'ici la fin de l'année, avec en plus, une salle de blocs de 300 mètres carrés.

À Paris, les clubs se multiplient aussi en toute première couronne, misant à fond sur le concept détente et sports, en associant espace de musculation et fitness, restauration, conseils... À tel point que, comme le souligne le directeur général de la FFME, « on manque d'encadrants et de brevets d'État d'escalade. Il y a un réel besoin, et notamment en ville et en région parisienne! »

 

(1) 45000 en 1990.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news hebdomadaire d’Acteurs du Sport

Nous vous recommandons

Piscine : la filtration sur céramique tient ses promesses à Annecy

Piscine : la filtration sur céramique tient ses promesses à Annecy

Premier équipement sportif de France doté d'une filtration sur céramiques, la piscine Jean-Régis d'Annecy tient ses promesses après un an de service: diminution de la consommation en eau du bassin, de[…]

26/10/2018 | Piscine
Quel système de filtration de l'eau pour les piscines?

Quel système de filtration de l'eau pour les piscines?

À Mandelieu-la Napoule, le fitness en libre accès attire de nouveaux publics

À Mandelieu-la Napoule, le fitness en libre accès attire de nouveaux publics

Le fitness prend son envol en plein air

Le fitness prend son envol en plein air

Plus d'articles