Nous suivre Acteurs du sport

L'Aquapropulse à la conquête de nouveaux publics

J-C Cranga • jc.cranga@orange.fr

Sujets relatifs :

, ,

En vente libre
Les propulseurs aquatiques bénéficient déjà de toutes les autorisations préalables. Il sera conseillé d'utiliser des bonnets de bain pour les personnes chevelues et de vérifier que les cordons des maillots de bain ne peuvent se prendre dans l'hélice du propulseur. Mais les risques sont minimes car l'hélice est intégrée dans un carter de protection. Les appareils disposent également d'un ballast qui pourra être maintenu vide pour augmenter la flottaison.

Tous les handicapés peuvent, sous conditions d'accessibilité de la piscine, pratiquer une activité aquatique. Les déplacements restent cependant limités à la nage en surface ou dans des bassins de faible profondeur. L'Aquapropulse offre désormais de nouvelles possibilités.

La solution a sans doute été trouvée par Philippe Vanroose, directeur du développement chez Vert Marine. Il a eu l'idée de détourner l'utilisation habituelle des propulseurs aquatiques utilisés traditionnellement par les plongeurs en mer pour les mettre à disposition des handicapés dans les piscines publiques.

« Si ça permet de réduire les efforts des plongeurs, je me suis dit que ça pouvait aussi être utile aux personnes à mobilité réduite. C'est comme ça que j'ai eu l'idée. »

 

Sensations de glisse

Les propulseurs aquatiques sont constitués de batteries rechargeables, d'une hélice protégée, de deux poignées munies de dispositifs d'arrêt automatique. Elles peuvent s'utiliser en surface comme en profondeur et la direction dans les trois dimensions est donnée par le nageur. Les tests en piscine ont été réalisés par Florian Merrien, médaillé de bronze en tennis de table aux JO paralympiques de Londres 2012, et d'or à Pékin en équipe, mais également triple champion d'Europe en individuel. « J'ai trouvé ça très agréable. C'est un engin qui fait découvrir les sensations de la glisse. Ça remplace vraiment les battements de jambes et la prise en main est extrêmement facile. C'est un outil idéal pour ceux qui ne pouvaient plus aller dans l'eau ou qui étaient dans l'impossibilité de nager ; c'est vraiment le système rêvé. De plus, c'est très ludique. Je pense que c'est accessible à la plupart des handicaps. L'effort physique est malgré tout présent. »

 

Nouveaux publics

Leur utilisation en piscine peut être étendue à de très nombreuses activités et à de nouveaux publics. Pour Philippe Vanroose : « L'Aquapropulse pourrait être aussi utile pour les victimes de maladies chroniques, comme le diabète et l'obésité, mais aussi pour tout ce qui concerne la rééducation ou la reprise d'activité physique. Dans ce cadre, le système doit avoir le moins de contraintes possible pour un accès au plus grand nombre ». Les machines peuvent aussi être utilisées par les valides. Des parcours aménagés dans le bassin peuvent rendre ludique le cheminement sous-marin entre des cerceaux immergés. Sous l'eau, les limites imposées par le handicap s'estompent ; valides et personnes à mobilité réduite peuvent se retrouver et se confronter sur des parcours identiques et accéder sans effort aux sensations et plaisirs de la glisse aquatique.

 

500 euros par appareil

Les coûts d'équipement restent relativement modestes. « On trouve des propulseurs aquatiques à partir de 200 euros, notamment pour les enfants » précise Philippe Vanroose. Mais pour un usage collectif avec adultes et une durée d'utilisation suffisante (au moins 1 heure), il faut plutôt compter 500 euros. La fréquentation des groupes de PMR [personnes à mobilité réduite] dépasse rarement 8 personnes. Nous envisageons donc une dotation de 4 appareils par établissement souhaitant s'engager dans ce projet.»

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news hebdomadaire d’Acteurs du Sport

Nous vous recommandons

À Caen, des terrains sans intrants

À Caen, des terrains sans intrants

La ville de Caen est passée au zéro phyto en 2018 sur deux complexes sportifs. Un changement rendu possible grâce à un accompagnement et de la pédagogie. Satisfaits, les élus préparent[…]

Les terrains de sport entendent se passer du phyto

Les terrains de sport entendent se passer du phyto

À Chambéry, l’aire de jeux aquatique dope la fréquentation estivale

À Chambéry, l’aire de jeux aquatique dope la fréquentation estivale

Les aires de jeux aquatiques s’imposent dans les piscines

Les aires de jeux aquatiques s’imposent dans les piscines

Plus d'articles