Nous suivre Acteurs du sport

Interview de Jean-François Martins : "la pratique du esport est réelle, concrète et mérite un soutien"

David Picot • david1picot@yahoo.fr

Sujets relatifs :

,
Soyez le premier à réagir

Soyez le premier à réagir

Interview de Jean-François Martins :

© Mairie de Paris

Jean-François Martins, adjoint à la maire de Paris, chargé des questions relatives au sport, au tourisme, aux Jeux olympiques et paralympiques

Paris a affirmé sa volonté de « s’imposer comme capitale incontournable  de l’esport ». Quelles sont vos motivations ?

 
Le jeu vidéo est un produit culturel assez unique puisqu’il touche toutes les professions, les âges, les sexes, sans aucune démarcation sociale ni barrière économique. L’esport, la pratique compétitive du jeu vidéo, est aujourd’hui un moteur de croissance stratégique,
transversal à de nombreux  secteurs (sport, art, culture, innovation, éducation, etc.), à la fois loisir du quotidien, secteur économique en pleine croissance et pourvoyeur d’emplois mais aussi facteur d’attractivité du territoire. Nous nous devions d’appréhender l’esport avec le plus grand sérieux  et proposer des actions pour accompagner cet essor dans la capitale.
 

Quels moyens mettez-vous à disposition de ces pratiques ?

 
D’abord, des ressources humaines : il s’agit d’un nouveau domaine pour une collectivité locale, et il est important de s’organiser et de s’entourer d’experts du  milieu. Ensuite, et grâce au budget participatif de la ville, un montant d’un million d’euros a été voté et sera alloué à la création d’une salle dédiée à la pratique amateur. Nous avons également choisi de nous focaliser sur trois aspects : un, attirer de grands événements – à l’instar des Worlds de League of Legends en novembre 2019. Deux, développer une offre attrayante pour les startup. Dans la continuité de l’incubateur sportif « Le Tremplin », a été créé le « Level256 », lieu d’innovation pour l’esport. Et trois, travailler avec l’écosystème compétitif amateur, pour l’aider à se structurer et se pérenniser.
 

Imaginez-vous une pratique à l’échelle de la ville, du territoire ?

 
Au-delà de la sempiternelle  question « est-ce qu’il s’agit de sport, ou est-ce juste virtuel ? », ce qui est sûr c’est que cette pratique est réelle, concrète, et qu’elle mérite un soutien, un cadre, un accompagnement. Près de 330 000 joueurs seraient recensés en région parisienne.
L’esport amateur nous intéresse tout particulièrement car il croît d’année en année et nous pensons que c’est le bon niveau pour développer une offre saine et équilibrée, avec des espaces, des animateurs, des programmes pédagogiques, des tournois juniors, etc.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news hebdomadaire d’Acteurs du Sport

Nous vous recommandons

Une PPL sport et société avant la fin du mois ou rien

Une PPL sport et société avant la fin du mois ou rien

Annoncée en décembre 2017 par Laura Flessel pour début 2019 « je souhaite présenter début 2019 devant le Parlement un projet de loi « sport et société » visant[…]

13/01/2021 |
De la tutelle au contrôle, le mouvement sportif souhaite à minima des clarifications

De la tutelle au contrôle, le mouvement sportif souhaite à minima des clarifications

Sports et quartiers populaires : les élus signataires entendus par la ministre des Sports

Sports et quartiers populaires : les élus signataires entendus par la ministre des Sports

Une sortie progressive du confinement…  au forceps !

Une sortie progressive du confinement… au forceps !

Plus d'articles