Nous suivre Acteurs du sport

abonné

« Il s'agit d'être en évaluation constante de nos politiques pour apprécier leur impact sur le terrain »

Jacques Vergnes - jvergnes@maregionsud.fr

Sujets relatifs :

« Il s'agit d'être en évaluation constante de nos politiques pour apprécier leur impact sur le terrain »

Antoine Blanc,
directeur de la jeunesse, des sports, des villages vacances et des aides à la mobilité, conseil départemental du Val-de-Marne Bio express 2014 : chef du service des sports, conseil départemental du Val-de-Marne 2010 : conseiller des APS, service des sports du conseil départemental du Bas-Rhin 2006 : chargé de missions sport, santé, solidarité, syndicat mixte du Pays Ruffécois

Quelles sont vos principales missions?

Je participe naturellement à l'élaboration et à la mise en œuvre de la politique du département du Val-de-Marne dans les domaines qui me sont confiés mais au-delà, un de mes objectifs est de donner du sens aux actions menées, tant au niveau des équipes et de mes collaborateurs qu'à nos partenaires. L'ambition à l'échelle d'une direction comme celle-ci est de mener des projets à destination du plus grand nombre, et ceci dans une cohérence d'ensemble. Il s'agit donc de favoriser la transversalité et de décloisonner les secteurs d'activité.[…]

Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS

Déjà abonné ?

Mot de passe perdu

Pas encore abonné ?

Nous vous recommandons

Interview : Frédéric Gil, directeur des affaires publiques du GIP France 2023 rugby

Interview : Frédéric Gil, directeur des affaires publiques du GIP France 2023 rugby

Frédéric Gil est directeur des affaires publiques du GIP France 2023 rugby. « C’est toute une nation qui doit bénéficier de l’organisation de la Coupe du monde de rugby 2023 »   Quelles[…]

Interview de Cédric Leroy : "La notion d’héritage après les Jeux me semble cruciale"

Interview de Cédric Leroy : "La notion d’héritage après les Jeux me semble cruciale"

La professionnalisation doit prendre plus d’ampleur non pas pour remplacer le bénévolat mais pour lui permettre de continuer à s’engager

La professionnalisation doit prendre plus d’ampleur non pas pour remplacer le bénévolat mais pour lui permettre de continuer à s’engager

Metier : interview de François Beauchard

Metier : interview de François Beauchard

Plus d'articles