Nous suivre Acteurs du sport

"Il ne faut pas opposer les pratiques"

Sujets relatifs :

Soyez le premier à réagir

Soyez le premier à réagir

Interview Julien Fuchs,
enseignant-chercheur en Staps, spécialiste de sociohistoire de la jeunesse à la Faculté des sciences du sport et de l'éducation de Brest (Finistère)

Les jeunes sont-ils vraiment peu intéressés par la compétition?

Depuis quelques années, nous constatons effectivement un net recul de l'importance de la compétition organisée sous un mode fédéral. En revanche, les jeunes nous déclarent qu'ils sont quand même intéressés par la compétition mais sous une autre forme que celle qui est proposée en club. Il s'agit davantage de communication, de culte du corps, de performances individuelles et ils utilisent les réseaux sociaux pour cela. C'est particulièrement vrai pour des disciplines comme la musculation, le freeride, le surf, etc.

Ces pratiques libres, fortement digitalisées, mettent à distance de nombreux clubs, qui paraissent soudains dépassés. Est-ce votre avis?

Le décalage est évident mais il ne faut pas opposer les pratiques. Bien souvent, celles dites auto-organisées sont complémentaires aux pratiques en clubs. Ces derniers sont aussi contraints par leurs fédérations respectives, centrées sur la compétition et une idéologie encore très « années 1960 »: sport de masse puis entonnoir vers l'élite...

Les pratiquants auto-organisés s'opposent à une forme d'institutionnalisation. Mais dans les faits, la transformation en association « classique » n'est-elle pas au bout du chemin?

Absolument. Les sociologues parlent d'autonomisation des pratiques. On pratique pour s'autonomiser, être libre, hors des cadres, etc. Mais à terme, elle demande une forme d'institutionnalisation. L'exemple le plus probant est le Parkour. Les traceurs commencent à être visibles sur la toile et sur l'espace public. Mais parfois cela pose problème (conflits d'usage, dégradations...). La mairie s'y penche, demande un interlocuteur pour discuter de ce qu'il pourrait être fait pour satisfaire tout le monde. Et petit à petit, les choses se structurent, allant parfois jusqu'à la mise à disposition d'un gymnase ou la création d'un équipement (lire encadré).

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news hebdomadaire d’Acteurs du Sport

Nous vous recommandons

Le mouvement sportif en marche vers  la coresponsabilité

Le mouvement sportif en marche vers la coresponsabilité

Le mouvement sportif a globalement bien accueilli les principes d'une nouvelle gouvernance. Mais passer de partenaire à codécideur réclame des moyens mais aussi un changement de posture. Les fédérations[…]

Les collectivités se voient reconnaître un rôle dans  la gouvernance du sport

Les collectivités se voient reconnaître un rôle dans la gouvernance du sport

Le rôle des entreprises ne se résumera pas à du financement - Dominique Carlac'h

Le rôle des entreprises ne se résumera pas à du financement - Dominique Carlac'h

"Le rôle des collectivités enfin reconnu" - Jean-Paul Omeyer

"Le rôle des collectivités enfin reconnu" - Jean-Paul Omeyer

Plus d'articles
Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookiesOKEn savoir plusX