Nous suivre Acteurs du sport

abonné

Héritage territorial: Paris peut-il concrétiser les promesses des jeux?

Héritage territorial:  Paris peut-il concrétiser les promesses des jeux?

© goodwin_x _ adobestock

« L'héritage territorial est la clé de la réussite des Jeux olympiquespour embarquer l'ensemble de la population », a déclaré Anne Hidalgo, maire de Paris, lors du récent Congrès des maires. Rien de bien original puisque cette notion d'héritage figurait également au cœur des ambitions des organisateurs des Jeux de Londres en 2012 puis de ceux de Rio en 2016. Avec un bilan pour le moins contrasté. Paris fera-t-il mieux? L'essor de la pratique du sport et le développement des équipements surl'ensemble du territoire: voilà les quelques mots sur lesquels repose le programme Héritage 2024, dont il est déjà beaucoup question, à plus de six ans des Jeux. Cette notion a d'ailleurs fait l'objet d'un forum « JO 2024 : un héritage territorial à construire », organisé par l'Association des maires de France (AMF), le 22 novembre dernier à Paris à l'occasion du 100e Congrès des maires. Pourquoi est-il autant question d'héritage? Anne Hidalgo y a répondu: « à un moment donné, il y a effectivement eu des questionnements: à quoi serviront ces Jeux?'' Ou la dépense est-elle opportune?'' Pour répondre oui, il convient que cette dépense et les recettes qui vont venir soient utiles à la population ». Autrement dit, Bernard Lapasset, coprésident du comité d'organisation, a beau répéter que « les Jeux financeront les Jeux »; pour convaincre les foules, il est inutile de justifier l'accueil d'un tel événement sous le seul angle de sa rentabilité économique. D'ailleurs, comme ne cessent de le rappeler les économistes - du Centre de droit et d'économie du sport (CDES) de Limoges notamment - l'accueil d'une grande compétition sportive ne se justifie pas sur une seule base économique. Il est nécessaire d'y associer la réalisation d'objectifs publics élargis, en matière de santé publique, d'accessibilité des équipements, d'urbanisme pour ne citer qu'une poignée d'exemples.   Rio et ses stades abandonnés Cette stratégie était également celle des organisateurs des deux derniers Jeux d'été, à Londres en 2012 puis à Rio en 2016. Au Brésil - qui a dépensé dix milliards d'euros pour construire de nouvelles infrastructures sportives - l'heure est à la[…]

Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS

Déjà abonné ?

Mot de passe perdu

Pas encore abonné ?

Nous vous recommandons

À Caen, le sport, fer de lance de la lutte contre la sédentarité

À Caen, le sport, fer de lance de la lutte contre la sédentarité

La ville de Caen met les activités physiques au cœur de son dispositif de lutte contre la sédentarité. Si le sport sur ordonnance est en première ligne, c'est toute la population qui est encouragée[…]

17/01/2018 | Santé
Olympique, le karaté cultive ses racines

Olympique, le karaté cultive ses racines

" L'olympisme mérite d'être étudié, analysé et critiqué. "

" L'olympisme mérite d'être étudié, analysé et critiqué. "

Montreuil évalue  sa politique sportive

Montreuil évalue sa politique sportive

Plus d'articles