Nous suivre Acteurs du sport

abonné

Face au déficit d'équipements sportifs, la ruralité joue la carte « nature »

Face au déficit  d'équipements sportifs, la ruralité joue  la carte « nature »

© Jens Ottoson - adobestock

Alors que les communes rurales occupent 60 % du territoire, elles n'accueillent que 27 % du parc total des infrastructures sportives. Plus de kilomètres pour une offre plus limitée qu'en ville, voilà qui constitue un frein indéniable à la pratique. Les dotations existent mais sont mal connues. Une situation qui conduit certains à miser sur les ports de nature en lien avec la demande des publics. Quitte à faire des campagnes des terrains de jeu pour les urbains? D'un point de vue descriptif, le milieu rural se distingue par son déficit d'offre en matière de diversité d'équipements sportifs. Un rapport du ministère des Sports sur l'offre d'équipements sportifs dans les territoires ruraux (1), édité en 2012, montre que les équipementsles plus répandus sont les terrains de football et les courts de tennis. À l'instar du reste de la France cependant, l'espace rural présente « un déficit en matière de salles de remises en forme, bowlings, stades d'athlétisme ou encore de salles spécialisées. De même, les équipements couverts sont peu nombreux », en référence notamment aux centres aquatiques et autres courts de tennis.   Carence et vieillissement Adjoint au maire en charge de la jeunesse et des sports de Luxeuil-les-Bains (Haute-Saône) et président de la commission « Montagne, ruralité et littoral » à l'Andes (2), Stéphane -Kroemer souligne que « les territoires ruraux font face par endroits à une carence et à un vieillissement des équipements ». Une vétusté qui n'est pas spécifique mais qui prend un accent particulier lorsque des infrastructures en question sont amenées à fermer. À l'image de la piscine de Bain-de-Bretagne (Ille-et-Vilaine), 32 ans, devenue une charge trop lourde pour la collectivité. Celle-ci a décidé d'arrêter les frais, le 29 janvier dernier. Pour les habitants, les piscines les plus proches se trouvent désormais à une trentaine de kilomètres. Et elles ne disposent pas de créneaux disponibles pour les scolaires... Logiquement, le maillage des équipements sportifs est corrélé à la population des territoires. En milieu rural, une commune sur trois (36 %) est dépourvue de toute infrastructure de ce type contre 22 % en zone périurbaine. Il en résulte donc une inégale[…]

Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS

Déjà abonné ?

Mot de passe perdu

Pas encore abonné ?

Nous vous recommandons

Grigny transforme le périscolaire en Académie des sports

Grigny transforme le périscolaire en Académie des sports

La ville de Grigny vient de lancer son Académie des sports, structure sportive entre le quartier, l'école et le club. L'objectif: à partir des activités périscolaires, amener des jeunes[…]

20/04/2018 |
"Comment attirer des licenciés dans les territoires ruraux qui misent sur l'événementiel ?"

"Comment attirer des licenciés dans les territoires ruraux qui misent sur l'événementiel ?"

Ski : des médailles, et maintenant  des adhésions?

Ski : des médailles, et maintenant des adhésions?

La Fédération du sport  en entreprise surfe  sur la vague de la RSE

La Fédération du sport en entreprise surfe sur la vague de la RSE

Plus d'articles