Nous suivre Acteurs du sport

Dijon surveille ses gymnases à distance

Jacques Vergnes • jacques.vergnes@strasbourg.eu

Les motivations de la ville pour développer la gestion centralisée
- La nécessité de remédier aux faiblesses du mode de fonctionnement en pôles géographiques. - La difficulté à entretenir certaines installations. - Le manque de précision dans le suivi statistique des fréquentations des équipements avec pour conséquence une mauvaise optimisation sportive et énergétique. - L'absentéisme des agents; le départ prévisionnel en retraite d'ici à la fin de l'année 2015 d'une dizaine de gardiens. - Le souhait de la municipalité et de l'office municipal des sports de Dijon de voir responsabilisés les clubs dans l'utilisation des installations.

La ville de Dijon a mis en place un système de gestion centralisée de ses équipements sportifs par la vidéosurveillance. Elle en attend une rationalisation des moyens et une amélioration du service rendu.

La mise en place du système de gestion centralisée répondait à un triple objectif: améliorer le service rendu aux usagers, la gestion du patrimoine et du reporting, rétablir une plus grande proximité entre les agents et leurs encadrants et améliorer la sécurité des gardiens et enfin rationaliser et optimiser les interventions et les moyens.

 

Trois niveaux d'intervention

Le fonctionnement est décliné en trois niveaux d'interventions:

- une gestion centralisée des accès par une équipe basée au Palais des sports (le système fournira dans très peu de temps la fréquentation de chaque équipement, déjà en expérimentation dans certains gymnases);

- des équipes mobiles de nettoyage et de surveillance, permettant de bénéficier en permanence d'agents sur le terrain chargés, de 7heures à 23heures, de l'entretien des installations, en complément de la société prestataire de services, de leur surveillance et de leur fermeture;

- des équipes mobiles en poste sont susceptibles d'intervenir, en cas de besoin dans l'ensemble des équipements sportifs.

 

Un seul numéro

Un gardien formé pilote le système à distance (SSIAP). Il gère les ouvertures, l'éclairage, les alarmes et la vidéo. Il est l'interlocuteur direct des clubs utilisateurs qui disposent d'un seul numéro à contacter quel que soit l'équipement. Ce pilotage par le gardien est transféré sur le PC sécurité ville général entre 23 heures et 7 heures. La direction des sports dispose de plusieurs équipes géolocalisées (entre deux et quatre en fonction des périodes) sur le terrain afin de pouvoir intervenir à la demande du gardien centralisé.

 

Conventions de moyen

Des mesures complémentaires ont été nécessaires pour assurer la réussite de l'opération. D'un point de vue technique, il a fallu créer des synoptiques des installations sportives pilotés au Palais des sports par le poste de gestion centralisé, installer des barres de comptage et de caméras de vidéosurveillance sans enregistrement dans les équipements sportifs, automatiser la gestion des éclairages, automatiser et piloter le contrôle d'accès et les alarmes incendie et intrusion, adapter le plan de nettoyage et mettre en œuvre un suivi journalier. Sur le plan administratif, des procédures standardisées pour l'ouverture et la fermeture des équipements ainsi qu'une procédure d'information à la disposition des utilisateurs ont été mises en place, la planification a été réorganisée afin de permettre la responsabilisation des utilisateurs au travers de conventions de moyens et d'objectifs, le règlement des installations sportives municipales a été entièrement revu.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news hebdomadaire d’Acteurs du Sport

Nous vous recommandons

À Dunkerque, les Etaps  vont devoir s'adapter

À Dunkerque, les Etaps vont devoir s'adapter

Le retour à la semaine de quatre jours contraint les collectivités concernées à réorienter leurs forces vives vers d'autres projets, pas seulement liées aux écoles. Illustration à[…]

18/05/2018 | EmploiFinancement
À Cholet, l'escalade prend  de la hauteur

À Cholet, l'escalade prend de la hauteur

La Via Vercors à vélo, à cheval, en poussette ou même en fauteuil

La Via Vercors à vélo, à cheval, en poussette ou même en fauteuil

Le CNDS aide le bassin minier à se redynamiser

Le CNDS aide le bassin minier à se redynamiser

Plus d'articles
Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookiesOKEn savoir plusX