Nous suivre Acteurs du sport

Comment élaborer un POSS en piscine?

Jean Claude Cranga

Sujets relatifs :

, ,

Zone de surveillance
La zone de surveillance peut être représentée par une partie de bassin, par un bassin ou plusieurs bassins. La définition des zones de surveillance varie en fonction de chaque scénario. Le scénario 1: correspond à des facteurs de risque modérés pour lesquels l'organisation de la surveillance sera adaptée et dont on peut penser que le nombre de MNS sera limité au nécessaire. Le scénario 2, que l'on pourra considérer par des facteurs de risque nécessitant une organisation et des moyens humains appropriés. Ce scénario peut être envisagé lors de fortes fréquentations prévisibles, lorsque certaines catégories d'usagers nécessitent une attention particulière ou lorsque la mise en route d'un équipement spécifique (toboggan, vagues...) engendre des risques particuliers. Le scénario 3 indique que de nombreux facteurs de risques peuvent se combiner de façon prévisible (fréquentation, facteurs météo, nature de publics...) pour générer de risques potentiels supplémentaires. Le nombre de MNS mobilisés atteindra son maximum et si l'estimation des risques évoluait à la hausse, alors l'exploitant pourra actionner l'un ou tous les leviers dont il dispose: limitation des entrées, limitation de la superficie de plan d'eau, arrêt des équipements annexes, évacuation des bassins... ScÉnario 1 ScÉnario2 ScÉnario3 Point critique: en référence au vocabulaire du management des risques, le point critique correspond à la limite de risque évalué comme acceptable pour un type d'organisation donné. Ce peut donc être un nombre de baigneurs admis dans l'équipement, un type de public... Fréquentation majoritairement d'adultes inférieure à 300 personnes Fréquentation majoritairement d'enfants inférieure à 300 personnes ou fréquentation d'adultes comprise entre 300 et 400 personnes Fréquentation majoritairement d'enfants comprise entre 300 et 400 personnes ou fréquentation supérieure à 400 personnes Nombre de MNS en poste: il s'agit de MNS assurant effectivement la surveillance d'une zone en poste fixe ou mobile sur la zone de surveillance. 2 fixes ou mobiles selon les circonstances appréciées par chaque MNS 2 fixes et 1 mobile sur les 2 bassins 2 fixes et 2 mobiles (2 par bassin) Fonctionnement dégradé: sans que la continuité de la surveillance soit remise en cause, il se peut que des événements, des aléas génère une dégradation momentanée de la surveillance comme l'intervention pour de la bobologie avec présence temporaire du MNS dans l'infirmerie...Cette situation bien qu'imprévisible dans le moment de sa survenue reste cependant tout à fait prévisible dans son occurrence. Il faut donc la prévoir et l'organiser. Le poste 2 assure la surveillance des 2 bassins 2 MNS en poste fixe 2 MNS en poste fixe plus 1 mobile (identique S2) Situation critique: de même la noyade ou l'accident reste par définition imprévisible mais possible. Il faut donc prévoir d'assurer la continuité d'organisation de la surveillance ainsi que les modalités d'évacuation éventuelles des bassin. 1 MNS en interventionle 2e donne l'alerte et évacue les bassins 1 MNS en interventionle 2e donne l'alerte et évacue les bassinsle 3e apporte son aide au MNS en intervention. 1 MNS en intervention2 MNS donnent l'alerte et surveillent/évacuent les bassinsle 4e apporte son aide au MNS en intervention.

Comment élaborer un POSS  en piscine?

L'élaboration du plan d'organisation de la surveillance et des secours (POSS) est une obligation légale (1) pour chaque gestionnaire de piscine. Dans sa grande sagesse, le législateur a convenu qu'il ne pouvait y avoir de POSS type (2), tant les facteurs de risques peuvent varier selon les établissements, la configuration des bassins, les fréquentations, les équipements spécifiques dont il est doté, etc. Les textes se limitent à préconiser une démarche d'élaboration. La difficulté étant principalement d'ordre méthodologique, cette fiche a donc pour objet de donner un sens à ce travail en restant au plus près des textes.

Pour être efficace, le POSS doit avoir deux qualités essentielles:

- être partagé par l'ensemble des acteurs de la sécurité au bord des bassins;

- être exhaustif et répondre aux situations à risque qui se posent dans l'établissement.

 

Notion de « risque acceptable »

Il est impossible de réduire totalement le risque noyade. Le fait de venir se baigner dans un milieu hostile comporte en soi un certain nombre de risques pour le nageur. Le professionnel doit être conscient de cette évidence mais doit également veiller à réduire les facteurs de risques qu'il perçoit. Toute la difficulté de l'élaboration du POSS réside dans la position de ce curseur « facteurs de risques identifiés » en face desquels le gestionnaire devra prendre les mesures appropriées pour les réduire. C'est la notion du risque acceptable qui devra être partagée par l'ensemble des acteurs concernés (chefs de bassin, maîtres-nageurs sauveteurs (MNS), surveillants). Dire d'un risque de noyade qu'il est acceptable nécessite premièrement que le risque soit évalué puis limité par des procédures jusqu'à être réduit de façon à être « acceptable » par tous, même si c'est l'exploitant qui décide in fine. Les textes ne disent rien d'autre.

 

Deux articles essentiels

Les articles A322-13 et A322-14 du code du sport donnent la méthode à utiliser pour répondre de façon exhaustive et efficace aux situations de risques pouvant se présenter dans l'établissement.

 

Identifier les risques: article A322-13: « Le plan d'organisation de la surveillance et des secours... comprend l'ensemble des éléments suivants: »

- un descriptif détaillé des installations pouvant générer des risques: organisation des bassins, profondeurs, équipements particuliers...

- les horaires d'ouverture au public;

- la nature des publics;

- les fréquentations prévisibles sur chaque créneau horaire d'ouverture.

 

Limiter les risques: article A 322-14: « En fonction des éléments mentionnés à l'article A322-13 et pour chaque plage horaire identifiée correspondant à un même type d'organisation défini, le plan d'organisation de la surveillance et des secours détermine les modalités d'organisation de la surveillance. »

 

Le législateur envisage plusieurs éléments susceptibles de participer à la limitation des facteurs de risques:

- les moyens matériels: l'infirmerie - moyens d'alerte et d'alarme - moyens de communication...

- les moyens humains par le nombre de MNS en poste sur chaque zone;

- l'organisation de la surveillance puisque sur chaque plage horaire étudiée le POSS précise les moyens pris pour limiter les risques et les rendre acceptables en modulant: le nombre de zones de surveillance et/ou le nombre de pratiquants admis simultanément dans la piscine.

 

Trois leviers

L'exploitant et les équipes en charge d'élaborer ce document disposent légalement de trois leviers:

 

- le nombre de bassins à surveiller;

- le nombre de MNS à mobiliser;

- le nombre de pratiquant admis instantanément dans l'établissement.

 

Il faut comprendre que chacun de ces leviers peut être actionné indépendamment ou qu'ils peuvent se combiner notamment en fonction des effectifs disponibles.

 

Le législateur reconnaît au gestionnaire plusieurs droits ou devoirs:

- celui de limiter le nombre de pratiquants si les conditions de surveillance ne sont pas remplies par manque de MNS par exemple;

- celui de moduler la superficie de plan d'eau ouverte en fonction des moyens de surveillance dont il dispose;

- celui de ne pas ouvrir un bassin si les conditions de surveillance font courir un risque qui n'est pas acceptable. Risque qu'il faut être en mesure d'évaluer à tout moment.

L'ensemble de ces leviers constituent pour chaque plage horaire un type d'organisation qui correspond à un type d'usage de l'établissement par une catégorie définie de baigneur.

 

Scénarios d'organisation

Il n'est bien entendu pas possible ni souhaitable de formaliser sur chaque créneau horaire d'ouverture une organisation qui pourrait être modifiée chaque heure en fonction de la variation des facteurs de risque comme la fréquentation. C'est pourquoi beaucoup de gestionnaires ont recours à la méthode des scénarios qui découle en fait des expériences conduites dans d'autres domaines comme la météorologie nationale pour faire face aux aléas du climat. En fixant, par exemple, trois niveaux de risques, il est possible de proposer trois modes d'organisation pour limiter les risques qui sont également trois scénarios d'organisation de la surveillance.

Identifier les plages horaires présentant le même niveau de risque

L'exercice d'élaboration du POSS consistera donc à identifier les plages horaires susceptibles de présenter le même niveau de risque sur chacune des périodes d'ouverture de l'établissement sur la semaine et sur l'année. Période scolaire - vacances scolaires et été («...pour chaque plage horaire identifiée correspondant à un même type d'organisation... », art. A322-14). Chaque scénario doit apporter suffisamment d'éléments de précision sans complexifier la compréhension de l'organisation.

 

Le POSS pourra également intégrer des définitions comme la prise de poste, les rotations éventuelles sur les bassins, l'ouverture et la fermeture des bassins.

 

Le planning hebdomadaire visé par le législateur pourra donc, sur chacun des créneaux d'ouverture au public, se colorier en fonction des facteurs de risques identifiés. Les acteurs auront à mémoriser trois type d'organisation ce qui simplifie la compréhension et donne à chacun un même niveau de consigne sur ce qu'il doit faire.

 

Les limites du POSS

Quelle que soit l'exhaustivité du document final, son efficacité dépendra de la façon dont il aura été partagé par les acteurs. Le POSS ne répond pas non plus à la question posée par la notion de vigilance et des limites physiologiques des surveillants. Enfin, certains pourront considérer qu'une organisation trop précise enferme les acteurs dans des procédures qui limitent leur pouvoir d'initiative. Nous aurons la faiblesse de penser que face aux enjeux d'une noyade, l'anticipation et l'organisation sont susceptibles de rendre la gestion rationnelle du risque plus acceptable par les exploitants et acteurs de la sécurité dans les piscines.

1) Code du sport, article A322-12. 2) Même s'il propose un exemple dans son annexe III-10 (art. A322-13).

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news hebdomadaire d’Acteurs du Sport

Nous vous recommandons

Piscine : la filtration sur céramique tient ses promesses à Annecy

Piscine : la filtration sur céramique tient ses promesses à Annecy

Premier équipement sportif de France doté d'une filtration sur céramiques, la piscine Jean-Régis d'Annecy tient ses promesses après un an de service: diminution de la consommation en eau du bassin, de[…]

26/10/2018 | Piscine
Quel système de filtration de l'eau pour les piscines?

Quel système de filtration de l'eau pour les piscines?

À Mandelieu-la Napoule, le fitness en libre accès attire de nouveaux publics

À Mandelieu-la Napoule, le fitness en libre accès attire de nouveaux publics

Le fitness prend son envol en plein air

Le fitness prend son envol en plein air

Plus d'articles