Nous suivre Acteurs du sport

"Comment attirer des licenciés dans les territoires ruraux qui misent sur l'événementiel ?"

Sujets relatifs :

Soyez le premier à réagir

Soyez le premier à réagir

© Andes

Interview de Stéphane Kroemer, adjoint au maire en charge de la jeunesse et des sports de Luxeuil-les-Bains et président de la commission " Montagne, ruralité et littoral" à l'Andes.

Vous présidez la commission Montagne ruralité et littoral à l'Andes. Quel est le profil des communes qui y figurent?

La question de la définition de la ruralité est compliquée. Nous essayons de traiter de tous les sujets communs à des collectivités qui ne sont pas de grandes métropoles ou agglomérations. Nous poussons la démarche à des communes comme celle où je suis adjoint aux sports (Luxeuil-les-Bains, Haute-Saône, NDLR) qui compte 7200 habitants. Et/ou situées en périphérie d'agglomérations. Les enjeux en termes de développement de la pratique sportive comme potentiel levier de développement économique et touristique du territoire, se recoupent avec ceux de communes du littoral ou de la montagne.

En jouant cette carte tournée sur l'événementiel et la pratique libre, comment les associations des territoires ruraux peuvent-elles capter des licenciés?

C'est une vraie problématique. Les territoires attirent à la fois des sportifs extérieurs au territoire qui viennent également consommer des nuitées, etc., en marge des événements auxquels ils participent. Mais il y a aussi les locaux qui ont leurs habitudes de pratiques libres sur leur territoire. Comment les attirer vers des associations? Un travail est à conduire sur cette problématique qui a sa place dans le cadre du chantier sur la réforme de la gouvernance du sport.

Dans ses objectifs, la ministre des Sports cible 3 millions de pratiquants supplémentaires. Pas de licenciés...

Comment ferons-nous pour les comptabiliser s'ils ne sont pas licenciés? Sans compter qu'il y a aussi un enjeu pour les collectivités rurales, mais pas seulement. Lorsque nous avons une demande pour ouvrir un équipement, créer un chemin de randonnée ou des agrès de fitness, nous avons besoin de savoir qui représente le demandeur et sous quelle égide il pratique: quelle association, avec quelle assurance?

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news hebdomadaire d’Acteurs du Sport

Nous vous recommandons

Sport : un rapport du Sénat pointe « le désengagement de l’État »

Sport : un rapport du Sénat pointe « le désengagement de l’État »

Les sénateurs Alain Fouché et Jean-Jacques Lozach appellent à renforcer la légitimité des fédérations sportives, alors que les dépenses de l’État dans le sport sont en baisse[…]

16/09/2020 |
Plan de relance dans le sport : pour France urbaine le compte n’y est pas

Plan de relance dans le sport : pour France urbaine le compte n’y est pas

Plan de relance : le sport au rattrapage récupère 120 millions d’euros sur 2 ans

Plan de relance : le sport au rattrapage récupère 120 millions d’euros sur 2 ans

Plan de relance : les élus locaux souhaitent que le sport ne soit pas oublié

Plan de relance : les élus locaux souhaitent que le sport ne soit pas oublié

Plus d'articles