Nous suivre Acteurs du sport

Championnat d'Europe de cyclisme: le prix de la sécurité

Une habituée des courses cyclistes
Située au nord de Vannes (Morbihan), la ville de Plumelec est une habituée des organisations cyclistes. Outre son Grand Prix, elle a accueilli cinq étapes du Tour de France (1982, 1985, 1997, 2008 et 2015) et trois championnats de France. Elle doit notamment sa popularité à sa côte de Cadoudal. Laquelle présente une pente moyenne à 6,2 % et un dénivelé qui passe de 43 à 154 m sur 1,8 km. Très sélective.

Une habituée des courses cyclistes
Située au nord de Vannes (Morbihan), la ville de Plumelec est une habituée des organisations cyclistes. Outre son Grand Prix, elle a accueilli cinq étapes du Tour de France (1982, 1985, 1997, 2008 et 2015) et trois championnats de France. Elle doit notamment sa popularité à sa côte de Cadoudal. Laquelle présente une pente moyenne à 6,2 % et un dénivelé qui passe de 43 à 154 m sur 1,8 km. Très sélective.

Après le retrait de Nice, Plumelec (Morbihan) a dû organiser les championnats d'Europe de cyclisme en un temps record. Les contraintes de sécurité ont amené à redéfinir l'organisation de l'événement en créant une entrée payante pour accéder à l'endroit clé du parcours.

Nice, le 5 août 2016. Nous sommes trois semaines après l'attentat de la Promenade des Anglais (86 morts). Philippe Pradal, le maire de la ville, annonce l'annulation de la première édition des championnats d'Europe de cyclisme, pour des raisons de sécurité. Ils devaient se dérouler entre les 14 et 18 septembre derniers.

 

Plan B

À cinq semaines de l'épreuve, David Lappartient, le président de la -Fédération française de cyclisme (FFC) et de l'Union européenne de cyclisme (UEC) n'a d'autres choix que de trouver un plan B. Quelques jours plus tard, il annonce que cet événement aura lieu à Plumelec (Morbihan). L'homme a fait marcher son réseau. En plus d'être président de la FFC et de l'UEC, il est aussi l'organisateur du Grand Prix professionnel de Plumelec, qui se déroule chaque année à la fin du mois de mai. Sur le plan politique, il est maire de Sarzeau, (Morbihan) et président de la communauté de communes de la Presqu'île de Rhuys (cinq communes). De quoi rapidement trouver les numéros de téléphone de Stéphane Hamon, maire de Plumelec bien sûr, mais aussi et surtout François Goulard, président du conseil départemental du Morbihan et de Jean-Yves Le Drian, président de la région Bretagne, par ailleurs ministre de la Défense.

 

13,9 km de parcours à sécuriser

« J'ai été contacté par David -Lappartient, le week-end du 7 août », poursuit Stéphane Hamon. «Il voulait savoir si la ville pouvait organiser les championnats d'Europe à la mi-septembre » (1). Contexte oblige, le maire a surtout souhaité être rassuré par rapport au dispositif de sécurité. Pour l'organisation, il fait confiance aux équipes rodées (lire l'encadré ci-contre) de l'association du Grand Prix de Plumelec, présidée par David -Lappartient. «Il nous faut le soutien des collectivités locales et des bénévoles mais l'un des tout premiers coups de fil que j'ai passé a été au préfet », explique David Lappartient. L'enjeu a donc été de sécuriser les 13,9 km du parcours, en disposant bénévoles et forces de l'ordre à chacune des intersections. Une attention particulière a été portée à la zone d'arrivée: la fameuse côte de -Cadoudal. «Environ 95 % du public est massé sur cette partie du parcours longue de 1,5 km », poursuit l'organisateur. Pour cette portion, le préfet a été très ferme: filtrage rigoureux, systèmes de chicanes, dispositifs anti-intrusion à l'aide de buses et autres gros sacs de sable.

 

Fan zone

Résultat, la côte a été transformée en véritable fan zone. «Nous l'avons complètement bouclée », enchaîne le président de la FFC. Comme c'est le cas sur le Grand Prix, ce dispositif très original sur une course cycliste a également permis de proposer une entrée payante pour accéder au parcours: 5 euros. «Notre plus gros budget, à savoir la production audiovisuelle, a été pris en charge par des fonds européens », poursuit David -Lappartient. Pour la sécurité, en temps normal, il aurait tablé sur quelques milliers d'euros pour organiser ce championnat «Là, nous sommes sur un budget d'environ 175000 euros, ce qui est considérable sur un total de 1,3 million d'euros », conclut-il.

(1) Le Télégramme, 17 août 2016.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news hebdomadaire d’Acteurs du Sport

Nous vous recommandons

Centre: un schéma centré sur les équipements

Centre: un schéma centré sur les équipements

La région Centre n'a pas attendu la circulaire de 2015 pour se lancer dans les schémas directeurs. Son premier date de... 2008. Et à l'image des deux autres qui suivront, ces documents sont centrés sur les[…]

12/11/2018 |
Le Grand Nancy délègue ses thermes

Le Grand Nancy délègue ses thermes

À Metz, les éducateurs sportifs vont chercher les jeunes des quartiers

À Metz, les éducateurs sportifs vont chercher les jeunes des quartiers

À Dunkerque, les Etaps  vont devoir s'adapter

À Dunkerque, les Etaps vont devoir s'adapter

Plus d'articles