Nous suivre Acteurs du sport

abonné

Ce n’est pas aux fédérations de construire des stades

Patrick Bayeux • patrick-bayeux@orange.fr

Sujets relatifs :

Soyez le premier à réagir

Soyez le premier à réagir

Ce n’est pas aux fédérations de construire des stades

© Michel Cambon

La Fédération française de rugby a été condamnée par le tribunal administratif à verser 3,36 millions d’euros aux collectivités locales  pour l’abandon en 2016 du projet de grand stade au sud de Paris. En effet, selon le tribunal administratif, la construction d’un grand stade n’entre pas dans les missions de service public d’une fédération. 

Sous la précédente mandature, la Fédération française de rugby (FFR) avait engagé en 2010 le projet de construction d’un grand stade de rugby : une  enceinte ultramoderne de 82 000 places dotée d’une pelouse amovible, d’un toit rétractable. Un projet de 600 millions d’euros qui devait être livré en 2023 pour la Coupe du monde de rugby.

Risque financier

Le site de l’hippodrome, situé sur le territoire des communes de Ris-Orangis et Bondoufle, avait été retenu. À la fin de l’année 2015, dans un référé adressé au ministre des Sports de l’époque (Patrick Kanner), la Cour des comptes avait mis en avant le risque financier pour l’État, à la fois[…]

Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS

Déjà abonné ?

Mot de passe perdu

Pas encore abonné ?

Nous vous recommandons

Crise sanitaire : le football plus durement touché que les autres sports professionnels

Crise sanitaire : le football plus durement touché que les autres sports professionnels

Le football est touché par la crise sanitaire, tout comme d’autres sports professionnels. Mais à cela viennent s’ajouter une crise de gouvernance et un problème autour des droits TV et du non-paiement des[…]

Actualités juridiques

Actualités juridiques

Actualités juridiques

Actualités juridiques

Risque de faillite d'un club et décision en référé

Risque de faillite d'un club et décision en référé

Plus d'articles