Nous suivre Acteurs du sport

Caen: le stade d'Ornano, sous gestion directe du club de football

David Picot • david1picot@yahoo.fr

Le stade Michel-d'Ornano en chiffres
- Inauguré le 6 juin 1993, par un match SMC-Bayern Munich (4-1).

- Capacité: 21000 places assises.

Record d'affluence 20972, le 4 décembre 2004 contre l'Olympique de Marseille.

- Dimensions du terrain: 105 x 68, soit une surface de 7140 m². À noter que le terrain ne se situe pas au niveau 0 théorique du sol, mais 6 m plus bas, « afin de ne pas avoir des tribunes trop hautes », précise le club sur son site internet.

- Éclairage: 120 projecteurs disposés sous la toiture pour permettre un éclairage de 1800 lux.

Caen: le stade d'Ornano,  sous gestion directe  du club de football

© SM Caen / Maryvonne Desdoits

Propriété de la ville de Caen (Calvados), le stade Michel-d'Ornano a été cédé en gestion directe au club de football professionnel gestionnaire du stade Malherbe en juillet 2016. Un projet présenté comme « gagnant-gagnant » sur lequel la ville conserve un droit de regard.

Le 1er juillet 2016, le club de football du Stade Malherbe de Caen (SMC) a récupéré les clés dustade Michel-d'Ornano, par la faveur d'une convention liant les deux entités jusqu'en 2028. «À la base, la démarche est conjointe », explique Jean-François Salomon, le directeur des sports à la ville de Caen. À l'époque, contexte de la baisse des dotations oblige, la nouvelle équipe municipale arrivée aux affaires deux ans auparavant, souhaite recentrer ses subsides en direction du sport amateur. Dans le même temps, le club de football exprimait sa volonté de se développer sur le plan économique et de dégager de nouvelles sources de revenus à travers le stade. En y organisant par exemple des séminaires ou autres conventions d'entreprises.

 

3,5 millions de travaux

La convention en question prévoit donc une mise à disposition de l'équipement au SMC, lequelprend à sa charge toutes les dépenses directement liées au football comme l'entretien de la pelouse, celles engendrées par des mises aux normes fédérales mais aussi les charges locatives ou enfin, celles liées aux fluides. Quant à la ville, elle intervient, sur la période, sur un programme de travaux à hauteur de 3,5 millions d'euros, afin de rénover des équipements. Il comprend par exemple la mise à niveau du système de vidéosurveillance du stade Michel-d'Ornano et diverses rénovations de la structure d'entraînement (terrain synthétique, fosse d'entraînement...).

 

Redevance variable et fixe

« Notre volonté est de donner au club la possibilité de se développer en termes d'investissements et d'infrastructures », reprend M. Salomon. Si la ville a bien transféré des charges de fonctionnement au SMC, le directeur des sports insiste sur l'esprit de la convention et « la volonté de créer les conditions d'un partenariat gagnant-gagnant ». Le club continue bien sûr de verser une redevance annuelle à la ville, propriétaire de l'équipement. Cette somme comprenant une part fixe et une autre, variable, indexée sur les recettes générées par le club. « Donc si le club se porte bien, la ville en bénéficie également », glisse le technicien.

 

Droits de regard

La convention prévoit enfin quelques dispositions spécifiques en faveur de la ville: trois jours par an pour y accueillir des événements spécifiques, en accord avec le club.Mais aussi un droit de regard sur des propositions de naming, cette pratique qui consiste à donner le nom d'une entreprise ou d'une marque à une enceinte sportive contre rétribution. «Si cela se réalise un jour, ce sera sous réserve d'acceptation de la ville », conclut le directeur des sports.

 

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news hebdomadaire d’Acteurs du Sport

Nous vous recommandons

À Limoges le sport se diversifie

À Limoges le sport se diversifie

Si Limoges est associée au CSP, le fameux club de basket, depuis les années 1980 sa politique sportive s’est largement diversifiée et anticipe sur les nouveaux besoins. Elle vient d’être reconnue membre du[…]

03/12/2019 |
Région Sud : dotation olympique

Région Sud : dotation olympique

Grand Est : la conférence régionale invite les pratiquants

Grand Est : la conférence régionale invite les pratiquants

Interview de Frédéric Sanaur

Interview de Frédéric Sanaur

Plus d'articles