Nous suivre Acteurs du sport

Bussy-St-Georges: un modèle de complexe sportif BBC

Vanessa Bernard

Éléments clés
• Coût: 22,27 M€ TTC sur 18 ans. • Forme juridique: PPP entre Spie Batignolles et la ville. • Financement: la mairie après renégociation du taux de l'emprunt porté par la Saarl Bank sans pénalité + subventions complémentaires (région : 2,3 M€, Epamarne : 3,7 M€ et 800000 euros pour l'achat du terrain. • Surface: 6000 m2 • Maître d'ouvrage: ville de Bussy-Saint-Georges. • Maître d'œuvre: Martin Duplantier Architectes et le bureau d'études Nox Ingénierie. • Contrôle technique, coordination SPS et assistance en matière HQE: Qualiconsult.

Bussy-St-Georges: un modèle de complexe sportif BBC

© Christophe DEMONFAUCON

Le 15 mars dernier, Bussy-Saint-Georges inaugurait le gymnase Laura-Flessel. Implanté au sein de l'écoquartier le Sycomore, il se fond dans un environnement naturel au moyen de matériaux constructifs affichant des performances énergétiques élevées.

Cette opération vient étoffer l'offre d'équipements sportifs et de loisirs de Bussy-Saint-Georges (Seine-et-Marne) qui comptait déjà deux gymnases. Mais la ville qui, ces dernières années, a connu une importante croissance démographique et qui se dit « sportive », devait répondre « dans un temps court aux besoins des associations sportives particulièrement dynamiques ici », explique Chantal Brunel, maire de la commune.

 

Approche qualité environnementale

Pour l'édile, « ce complexe sera à la fois un outil à dimension sociale, dans le sens le plus noble du terme, un véritable lieu de vie. Il sera également un bel équipement de dimension locale qui pourra accueillir des compétitions à la hauteur des succès que connaissent déjà nos différents clubs.»

Au cœur du processus de conception, l'approche « qualité environnementale ». Martin Duplantierqui a assuré la maîtrise d'œuvre du projet explique: « Nous avons voulu faire de cette opération un modèle de complexe sportif à basse consommation d›énergie (BBC). Les niveaux de performance que comportent les 14 cibles de la démarche HQE ont été largement atteints ».

Pas de rayonnement solaire direct

La gestion de l'énergie, le confort visuel, la maintenance et la pérennité des ouvrages ont jalonné le projet réalisé au moyen de matériaux constructifs affichant des performances énergétiques élevées. L'enveloppe du gymnase, jouant avec la lumière naturelle pour l'éclairage des grandes salles de sport, se veut particulièrement performante. Ainsi, un sous-bassement en béton brut lasuré vient recevoir un procédé innovant, constitué d'une matrice de panneaux sandwich translucides en fibre de verre. Kalwall permet d'absorber la lumière extérieure pour mieux la diffuser au sein du bâtiment sous la forme d'une lumière homogène et apaisante, en évitant les effets inconfortables du rayonnement solaire direct; les éclats éblouissants, les ombres et les points de chaleurs sont éliminés. Doté également d'une excellente performance thermique, ce procédé permet ainsi de réduire fortement les consommations énergétiques du bâtiment.

 

6000 m2 en PPP

Même si l'espace a fait l'économie d'une piste d'athlétisme pourtant prévue au démarrage, ce gymnase n'en demeure pas moins un complexe d'envergure de 6000 m2 comprenant un hall d'accueil (300 m2), un pôle combat, une grande salle omnisports (48 m x 28 m), équipée de gradins fixes de 300 places, une salle multi-activité (46 m x 24 m) ainsi que, bien sûr, différents locaux: vestiaires, sanitaires... Réalisé en partenariat public-privé (PPP), Spie Batignolles immobilier a assuré le pilotage général incluant le financement, la conception, la construction, la maintenance et le « gros entretien et renouvellement » du complexe sportif pendant dix-huit ans.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news hebdomadaire d’Acteurs du Sport

Nous vous recommandons

Interview de David Lazarus

Interview de David Lazarus

David Lazarus est maire de Chambly et président de la Cerfres La résolution du Sénat veut mieux représenter le monde rural et les EPCI. Y a-t-il aujourd'hui un manque ? La Cerfres est un organisme unique qui[…]

24/07/2018 | Normes
Interview de Dominique de Legge

Interview de Dominique de Legge

Face à l'inflation des normes, les collectivités veulent responsabiliser les fédérations

Face à l'inflation des normes, les collectivités veulent responsabiliser les fédérations

Bourg-en-Bresse : le vieux stade investit dans la led

Bourg-en-Bresse : le vieux stade investit dans la led

Plus d'articles
Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookiesOKEn savoir plusX