Nous suivre Acteurs du sport

Brest: le sport en mode projet

Jacques Vergnes et Laurent Thoviste

« Il s'agit de faire du sport un outil d'attractivité du territoire pour ses habitants »
3 questions à... Patrick Appere, adjoint aux sports Quelles sont les orientations de votre mandat? Après la phase d'enquête et élaboration nous souhaitons maintenant enrichir le PST pour développer une politique sportive en phase avec la demande sociale. Nous devons pour cela structurer le recueil de l'expertise citoyenne. Par ailleurs, je souhaite que ce mandat participe, localement, à confirmer la place du sport comme une « composante de notre société ». Le sport comme vecteur de solidarités, avec l'ensemble des dynamiques, qu'elles soient associatives ou autonomes, le sport comme composante de l'aménagement urbain, qu'il soit bâti ou non bâti. Quel est aujourd'hui le rôle d'une ville comme la vôtre dans le domaine sportif? Nous sommes attachés à ce que la politique sportive soit en lien étroit avec les politiques d'accessibilité, de jeunesse, d'éducation, de santé... Il s'agit de faire du sport un outil d'attractivité du territoire, pour ses habitants, qu'ils soient scolarisés, autonomes ou en associations, pour le développement de l'image du territoire et du tourisme sportif. Ce lien c'est au niveau de la ville qu'il peut se faire. Mais nous n'oublions pas la dimension territoriale: à échéance de dix ans, toutes les collectivités devront avoir mené une réflexion élargie sur les besoins et l'offre, en partenariat avec les autres EPCI, afin d'éviter l'empilement des équipements, en favorisant un maillage sportif territorial pertinent. Quel est l'impact de la réforme territoriale sur ce point? À l'échelle de la métropole, il est faible car nous étions déjà très intégrés. Au niveau départemental, le Finistère est confronté comme tous les départements français à des enjeux financiers majeurs, et se désengage du sport de haut niveau. Quant à la région qui prend une place accrue dans la mise en œuvre des politiques sportives, les niveaux de partenariat et de complémentarité font actuellement l'objet d'échanges. Il est donc un peu tôt pour mesurer les évolutions mais nous avons conscience de cet enjeu.

Fiche technique
- Budget de fonctionnement: 3,65 M€ à la ville de Brest et 3,78 M€ à la métropole. - 6 % du budget global de la ville de Brest. - Investissement sur 5 ans: ville de Brest: 19,86 M€, métropole: 6,358 M€. - Ville de Brest: 2,18 M€ de subventions, 127 associations bénéficiaires et 37 manifestations. - Métropole: 560 K€ pour 51 associations subventionnées et 9 manifestations. - Direction des sports: 186 ETP, 200 agents. - Équipements sportifs: 55 gymnases sur 48 sites, 26 stades, 6 piscines, 1 patinoire, 1 Aréna (5000 places), 4 centres nautiques, un Pôle France de voile.

La politique sportive de Brest s'est construite sur une démarche structurée et concertée « le projet sportif territorial ». Démarrée en 2010, elle a permis l'élaboration d'une feuille de route autour de trois axes: favoriser le rôle social du sport, assurer une gestion durable des installations et espaces sportifs et promouvoir et renforcer l'image sportive tant vers les usagers que vers l'extérieur.

Ce n'est pas parce que l'on a le plus vieil office des sports de France qu'il faut se reposer sur ses lauriers. C'est le sens de la démarche d'élaboration du projet sportif territorial (PST) de Brest démarré en 2010 avec un état des lieux global partagé ensuite lors des 1res Assises du sport le 29 avril 2011. Plus de 70 partenaires (clubs, individuels, institutions, entreprises...) se sont retrouvés régulièrement lors de réunions thématiques pour partager leurs propositions.

 

Soyons sport

Des sous-groupes de travail ont ensuite été constitués pour mettre en œuvre des propositions: formalisation des partenariats; nouvelles manifestations; accompagnement dans la formalisation de fiches actions; appels à projets; conventions... La démarche comprenait des points d'étape réguliers et pluridisciplinaires ainsi qu'une newsletter « Soyons sport » pour partager les réalisations et favoriser l'adhésion de nouveaux acteurs à la démarche. Ce travail a permis l'élaboration collective de la feuille de route de l'action sportive à Brest; elle se décline en trois axes: favoriser le rôle social du sport, assurer une gestion durable des installations et espaces sportifs, promouvoir et renforcer l'image sportive tant vers les usagers que vers l'extérieur. Un plan de développement a été présenté en mai 2013 lors des 2es Assises du sport, rappelant les ambitions, la méthode et les réalisations en cours et à venir.

 

6 projets transversaux

Plus de 120 actions ont été recensées autour de six projets transversaux qui constituent l'armature du projet sportif territorial: l'Observatoire du sport, la Charte du nautisme, la -Mutualisation des moyens, le Campus de l'excellence sportive breton, un schéma directeur des installations et espaces sportifs, la mise en place d'un réseau social dédié au sport. Les clés de la réussite du PST résident dans une articulation entre les actions concrètes et visibles et des projets structurants/transversaux, une mobilisation des acteurs pluridisciplinaires (sport, santé, aménagement, économie, tourisme...), une affirmation de la place du sport dans les politiques publiques, une sensibilisation du grand public et les acteurs du sport aux bénéfices du sport.

 

La métropole fait levier

À l'heure de la mutualisation, il était bien sûr important d'articuler la réflexion avec le projet métropolitain d'autant que Brest Métropole est compétente sur la patinoire, les piscines, les centres nautiques, l'Aréna, et le centre de médecine du sport. Sur le nautisme, un des axes centraux de la politique sportive brestoise, les aides au fonctionnement sont de compétence ville de Brest pour les clubs, et c'est la métropole qui apporte son soutien sur les manifestations, l'investissement sur la flottille et la gestion des équipements nautiques. En ce qui concerne les spectacles sportifs se déroulant à l'Aréna, la métropole peut faire levier, via des dispositifs anticipés dans la délégation de service public, sur la mise à disposition partielle de l'équipement et c'est la ville de Brest (ou toute autre commune de la métropole qui souhaiterait intervenir) qui est régulièrement en soutien, sous forme de subventions, auprès des organisateurs.

 

Direction unique

Le PST, s'il a fait l'objet d'échanges et partages avec les autres communes de la métropole, est spécifique à la ville. Pour renforcer l'intégration et la mise en cohérence, la direction sports & nautisme de Brest est mutualisée. Les manifestations, équipements, et espaces sportifs (hors équipements transférés et politiques intégrées dans les statuts de la métropole comme le nautisme) restent de la compétence des villes membres. La ville et la métropole ont chacune leur budget spécifique, avec la nécessité d'un double travail sur les étapes budgétaires. La mutualisation permet ainsi une porte d'entrée unique pour les usagers, et le regroupement des moyens humains et logistiques renforce la capacité sur la maintenance du patrimoine, et sur l'événementiel sportif. La direction unique bénéficie d'une vision globale optimisée sur les enjeux financiers, managériaux, événementiels, et offre potentiellement une plus grande possibilité d'évolutions dans les métiers, et notamment sportifs.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news hebdomadaire d’Acteurs du Sport

Nous vous recommandons

Viry-Châtillon met ses équipements en accès libre

Viry-Châtillon met ses équipements en accès libre

La ville de Viry-Châtillon a engagé une démarche expérimentale baptisée ViryVerySport. Elle vise à remettre les équipements collectifs à la disposition du plus grand nombre. Il s'agit de[…]

« Pour être prospectif, il faut élargir le champ des partenaires » - Jean-Paul Omeyer

« Pour être prospectif, il faut élargir le champ des partenaires » - Jean-Paul Omeyer

À Jonzac, l'espace aqualudique atteint l'équilibre

À Jonzac, l'espace aqualudique atteint l'équilibre

Le Calvados met le sport en mode transverse

Le Calvados met le sport en mode transverse

Plus d'articles