Nous suivre Acteurs du sport

Bayeux accompagne ses associations sur l'événementiel

David Picot • david1picot@yahoo.fr

Ville sportive
Avec 13900 habitants, la ville de Bayeux compte 5000 adhérents à une trentaine d'associations sportives. Ces pratiquants ont à leur disposition 5 gymnases (gymnastique, combat, escrime, tennis, musculation, tennis de table, fitness), une piscine (dont un bassin de 25 x 15 m et un autre de 15 x 12,5 m), 7 terrains de football, 1 terrain de rugby, 1 piste d'athlétisme synthétique de 400 m, une autre de 333 m, 8 courts de tennis extérieurs et 4 city stades. À noter enfin qu'un nouveau centre nautique devrait voir le jour en 2019 au niveau de Bayeux Intercom.

Bayeux accompagne ses associations sur l'événementiel

© Camille_mathieu

La ville de Bayeux a dédié un poste du service des sports à l'accompagnement des associations sportives dans l'organisation de leurs manifestations. Un partenariat qui vise à rassurer les dirigeants, les élus, les techniciens et les services de l'État notamment au regard des nouvelles consignes de sécurité.

À la longue, Martin Burger, le directeur du service sports et jeunesse de Bayeux (Calvados), ne savait plus où donner de la tête. «J'étais en lien direct avec tous les clubs, ce qui implique de nombreuses sollicitations, en particulier au niveau de l'événementiel. Ajoutons à cela des évolutions réglementaires récentes liées notamment à la sûreté des organisations sportives qui alourdissent considérablement le montage des dossiers d'organisation... » Lequel, faut-il le rappeler, est réalisé par des bénévoles.

 

Soutenir les manifestations de moindre échelle

Début 2017, la collectivité a donc décidé de muscler son service des sports en dédiant un poste à l'accompagnement des dirigeants sportifs pour leurs diverses organisations. Pas forcément les plus renommées, celles-ci, à l'image des Foulées annuelles, étant déjà pilotées par des équipes aguerries et expérimentées. «Nous pensons particulièrement aux manifestations de moindre échelle », poursuit le technicien qui cite « un simple match d'une équipe première qui peut se jouer devant 400 à 500 personnes dans un gymnase. Ou un Open de karaté kyokushin, qui rassemble des combattants du monde entier et un public de plusieurs centaines de personnes ».

 

Fiche projet

L'idée est ainsi de renforcer le partenariat collectivité-association « afin d'éviter que le club aille dans le mur et s'en rende compte trop tardivement ». Il fait par exemple référence à un télescopage de calendrier avec une autre manifestation - pas forcément sportive, d'ailleurs - d'envergure sur le territoire, une jauge mal évaluée ou un oublié en matière de sécurité. Pour structurer cet accompagnement, le service a élaboré une fiche projet. Jauge envisagée, choix de la salle, dispositif de sécurité, restauration, communication, budgets/partenariat... « ce document compile l'ensemble des postes qu'une organisation requiert et sur lesquels le nouvel agent peut accompagner l'association », reprend Martin Burger. «L'enjeu est de sécuriser l'organisation de telle sorte que lorsque nous la présentons aux élus, tout est d'ores et déjà pensé. De la même façon, ce partenariat rassure d'autres acteurs comme la sous-préfecture ou les services de gendarmerie ou de police ».

 

Un interlocuteur unique

De leur côté, les dirigeants de clubs ne font plus le tour des services (administratifs, techniques, logistiques...). Ils ont un interlocuteur unique qui, en plus, a une vue d'ensemble sur les manifestations - sportives ou non - de la collectivité. L'enjeu est aussi de rassurer les dirigeants qui se lancent ou qui hésitent à se lancer dans la grande aventure de dirigeant associatif. «Nous leur montrons de fait qu'ils seront accompagnés et qu'ils auront l'appui de la ville », conclut Martin Burger.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news hebdomadaire d’Acteurs du Sport

Nous vous recommandons

Les enjeux territoriaux du sport  en France

Les enjeux territoriaux du sport en France

Le groupe BPCE a publié une étude sur la filière sport qui s’articule autour de quatre volets : la filière sport, les stratégies de croissance, les JO 2024 et les enjeux territoriaux. Sur ce[…]

Quel sport en 2030 ? Deux scénarios post-Covid 19 par Patrick Bayeux

Quel sport en 2030 ? Deux scénarios post-Covid 19 par Patrick Bayeux

Du nouveau pour les sections sportives et la création de sections d’excellence sportive pour accéder au haut niveau

Du nouveau pour les sections sportives et la création de sections d’excellence sportive pour accéder au haut niveau

Pendant le confinement, retour sur la gouvernance du sport - Épisode  4 : Une mise en œuvre chaotique (seconde partie) par Patrick Bayeux

Pendant le confinement, retour sur la gouvernance du sport - Épisode 4 : Une mise en œuvre chaotique (seconde partie) par Patrick Bayeux

Plus d'articles