Nous suivre Acteurs du sport

abonné

Basket-ball: le Club 3.0

Denis Cheminade - denischeminade@gmail.com
Basket-ball: le Club 3.0

© Herve_Bellenger

Au moment où beaucoup de sports plafonnent, le basket-ball n'en finit pas de voir ses effectifs progresser. Le fruit d'une stratégie pour « élargir la famille du basket » qui s'appuie sur de nouvelles activités, mais aussi d'une conception très ouverte de la pratique. Quitte à prendre des risques.

Le basket-ball est le deuxième sport collectif de France avec « 680 000 licenciés et 2,5 millions de pratiquants ». Des équipes nationales performantes, la présence de nombreux joueurs français dans le championnat Nord-Américain ont contribué à sa médiatisation. «La reconnaissance institutionnelle du 3x3, nouvelle discipline olympique dès 2020, la perspective de Paris 2024 nous incite à structurer la pratique amateur et de haut niveau sur tout le territoire », explique le président de la Fédération française de basket-ball (FFBB), Jean-Pierre Siutat.

 

Communautés

Le plan « FFBB 2024 » est la nouvelle pierre angulaire de la politique de développement de la fédération afin de répondre « à l'évolution des nouveaux modes de consommation et aux attentes des pratiquants ». Objectif: « agrandir notre famille en proposant, en complément des compétitions traditionnelles de basket 5x5, de nouvelles pratiques compétitives (3x3) ou non compétitives, en s'appuyant sur nos clubs », détaille Jean-Pierre Siutat.
À l'image de l'Opération basket école (OBE) en direction du milieu scolaire et en relation avec les clubs locaux qui aura touché 150000 jeunes en 2017. Le plan FFBB 2024 s'appuiera sur le « Club 3.0 », évolution des clubs traditionnels, qui accueillera des licenciés pratiquant toutes formes de basket-ball, compétitives ou non. Ce Club 3.0 sera en grande majorité composé d'associations, mais également de structures privées. La fédération facilitera également la création de communautés de basketteurs et basketteuses toujours connectées, elle s'appuiera sur chaque club 3.0 pour développer ses offres de pratiques en phase avec les nouvelles attentes des consommateurs.

Concepts innovants

« La plupart de nos clubs arrivent à saturation », constate le président. «Au fil du temps, nous avons recentré l'activité dans les 6500 gymnases[…]

Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS

Déjà abonné ?

Mot de passe perdu

Pas encore abonné ?

Nous vous recommandons

Gouvernance territoriale du sport : les collectivités sous tutelle ? Les élus l'ont-ils bien compris ?  par Patrick Bayeux

Gouvernance territoriale du sport : les collectivités sous tutelle ? Les élus l'ont-ils bien compris ? par Patrick Bayeux

Le projet de décret relatif aux conférences régionales du sport et aux conférences des financeurs du sport va être une nouvelle fois examiné au Conseil d’État vendredi puis[…]

Sport : un rapport du Sénat pointe « le désengagement de l’État »

Sport : un rapport du Sénat pointe « le désengagement de l’État »

Plan de relance dans le sport : pour France urbaine le compte n’y est pas

Plan de relance dans le sport : pour France urbaine le compte n’y est pas

Plan de relance : le sport au rattrapage récupère 120 millions d’euros sur 2 ans

Plan de relance : le sport au rattrapage récupère 120 millions d’euros sur 2 ans

Plus d'articles