Nous suivre Acteurs du sport

Angers, l'excellence sportive

Jean-Damien - Lesay-jdamienlfr@yahoo.fr

Sujets relatifs :

Angers, l'excellence sportive

© ThierryBONNET_VilledAngers

La ville d'Angers vient de se distinguer en recevant les quatre lauriers du label « ville active et sportive ». Elle est la seule en France à atteindre ce niveau d'excellence. Une récompense qui révèle la politique sportive d'une ville animée et nourrie par quelque 250 associations sportives.

Pour comprendre la genèse de la réussite d'Angers, il faut remonter à 2014, au début de l'actuel mandat municipal. À l'époque, Roselyne Bienvenu vient d'être nommée adjointe aux sports. Elle décide alors de réaliser des états généraux du sport. Durant huit mois, autour de cinq soirées thématiques organisées avec les ressources internes de la commune sous le pilotage de huit cadres de la direction des sports et de huit élus, les acteurs du sport vont dialoguer. Parallèlement, le directeur des sports mène une réflexion sur la mission sport avec quelque 290 agents de la collectivité.

 

Angers sport 2020

De ces différents travaux émerge un plan d'action baptisé Angers sport 2020, validé à l'unanimité par le conseil municipal fin 2015. Mais après cette vaste entreprise, le plus dur restait à faire: donner vie aux cinq axes, douze orientations et trente-deux actions définis dans ce document. Car le but de ce plan d'action référentiel était non seulement d'inscrire la politique sportive de la ville dans un cadre, mais aussi d'obtenir que les acteurs locaux, organisés ou autonomes, s'en emparent. Résultat? La dynamique a pris: toutes les délibérations du conseil municipal traitant du sport sont depuis référencées selon le plan Angers sport 2020, ce qui leur donne une dimension opérationnelle. Quant aux acteurs du sport, ils se réfèrent également au plan dans leurs échanges avec l'équipe municipale. Autre atout pour le sport angevin: une enveloppe de 100 millions d'euros a été validée sur le mandat 2014-2020, une performance dans une ville qui s'est engagée à limiter à 50 millions d'euros annuels ses investissements.

 

Poupées russes

Et les quatre lauriers du label « ville active et sportive » dans tout ça? Ils s'inscrivent dans le respect du cahier des charges du concours... mais aussi dans un exercice propre aux sportifs: l'entraînement. Fin 2016, la ville d'Angers avait déjà été lauréate d'un label régional porté par le comité régional olympique et sportif des Pays de la Loire. Une fois le savoir-faire acquis dans le montage de dossier, la direction des sports s'est vu confier la mission de viser la division supérieure, un label national. Le principe des lauriers du label « ville active et sportive » réside dans une logique de poupées russes. Chaque niveau se définit par ses propres exigences... tout en appliquant celles du niveau inférieur. Au sommet, que seule la ville d'Angers a pu atteindre, il est question d'innovation, d'espaces de nature, d'actions de citoyenneté, mais encore de pratiques émergentes et de politique sportive intégrée dans la politique globale de la commune.

 

Conventionnement

À Angers, une des formes de l'innovation tient dans le conventionnement avec deux grandes fédérations: la Fédération française d'athlétisme et la Fédération française de natation. Signées tous les quatre ans, ces conventions peuvent porter sur les équipements - la ville a ainsi refait deux pistes d'athlétisme, parmi les plus belles de France - ou sur les événements. En accord avec les associations locales qui fournissent des bénévoles, les fédérations organisent à Angers des manifestations nationales ou internationales: le DécaNation en athlétisme, en 2014 et 2017, les championnats de France de natation en 2012, 2016 et 2020.

 

Sport de nature

Les pratiques émergentes vont, quant à elles, de pair avec les équipements de sport de nature. Dès l'automne 2014, la ville a inclus le sport-santé dans son offre. Une enquête menée par l'agence d'urbanisme a permis à mille personnes de donner leur avis pour dessiner des parcours sportifs. Leur conception permettra de proposer des difficultés progressives pour toucher les trailers, habitués aux efforts extrêmes, mais aussi inviter les personnes sédentaires à bouger.

 

Pratiques diversifiées

La citoyenneté fait pour sa part l'objet d'un travail sur le terrain au quotidien. 150000 euros par an sont consacrés à dix cityparks, en lien avec les médiateurs sociosportifs de la ville. Spécifiquement formés, ces agents encouragent la mixité dans ces équipements de rue souvent accaparés par les garçons. Leur rôle est même plus large: ils développent des pratiques diversifiées et incitent les populations éloignées de l'activité physique à participer. Parmi les nouveautés qui pourraient attirer ce public: la Mouv'roc, un équipement de renforcement musculaire novateur accessible en toute autonomie à tous les niveaux d'utilisateurs. La ville a investi 100000 euros pour trois exemplaires.

 

Trails urbains

Enfin, la dimension transversale de la politique sportive de la ville d'Angers s'exprime depuis neuf ans à travers sa fête du sport baptisée Tout Angers Bouge. Un village à ciel ouvert permet aux associations sportives de faire découvrir de nouveaux sports au public. Des trails urbains sont organisés sur plusieurs distances. C'est là que l'opération dépasse la dimension sportive: les parcours traversent les parcs et jardins, mais aussi les monuments symboliques de la ville... une usine et même le CHU. Le succès est au rendez-vous: 10000 personnes sont présentes sur la journée!

3 questions à ... Roselyne Bienvenu, adjointe au maire d'Angers, chargée des sports
Angers compte de nombreux clubs professionnels. Sur quels critères les aidez-vous?
Pour que la ville les soutienne, je leur demande d'avoir des actions destinées au grand public les plus nombreuses, les plus inventives et les plus résonnantes possible. Je veux que les 155000 habitants d'Angers soient convaincus que les choix de la mairie concernent tout le monde. Cela oblige les clubs à sortir des vieux schémas. Il faut défaire le corset du sport traditionnel, qui sera sinon en très mauvaise voie. Je leur demande aussi de parler de la ville le plus souvent possible, pas uniquement au moment de demander une subvention. Enfin, je leur demande de remplir leurs tribunes, et le service de la communication de la ville est à leur disposition pour promouvoir leurs matchs. Il faut croiser les publics. Il y a par exemple 40000 étudiants à Angers, et quand ils viennent à un match, ils enflamment la salle.
Justement, quels moyens la ville réserve-t-elle aux grands équipements sportifs?
Il y a un projet de patinoire, pour 28 millions d'euros, avec une jauge de 2500 places, extensible à 3500 en sports de glace et à 4400 pour les concerts. Elle comprendra deux pistes pour favoriser la pratique amateur aux côtés de l'équipe des Ducs, qui évolue en Ligue Magnus. L'actuelle patinoire a 32ans, elle n'est pas du tout équipée pour les retransmissions télévisées, ce qui est une catastrophe quand on va en finale. Elle est également inadaptée pour qu'un club de haut niveau développe son autonomie financière en trouvant des partenaires. Aujourd'hui, les Ducs perçoivent 600000 euros de la ville et 525000 euros de partenariats privés. Avec les places vendues aux partenaires, il ne reste que 50 places aux guichets les soirs de match...

Il y a aussi du nouveau pour le stade Raymond-Kopa, où évolue Angers SCO en Ligue 1 de football...
Le stade Raymond-Kopa, qui est maintenant ancien, a une vocation populaire. Nous avons donc voulu qu'il reste municipal en commençant sa rénovation, avec la livraison le 10 février d'une tribune rénovée pour un coût de 5,5 millions d'euros. C'est un message fort pour le président du club qui s'est engagé à poursuivre la rénovation à son compte à hauteur de 25 millions d'euros dans le cadre d'un bail emphytéotique que la ville va concéder à Angers SCO, société anonyme à objet sportif.

Fiche technique - Nombre d'habitants (actualisation Insee partielle, 2016): 155734. - Population des -18 ans: 19 %; population des + 60 ans: 21 %. - Budget global en 2016 : 300592 k€. - Budget sport en 2016: 22952 k€ dontpart fonctionnement budget sport: 18252 k€ et part investissement budget sport: 4700 k€. - Budget sport/budget global: 6,64 %.

 

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news hebdomadaire d’Acteurs du Sport

Nous vous recommandons

Les enjeux territoriaux du sport  en France

Les enjeux territoriaux du sport en France

Le groupe BPCE a publié une étude sur la filière sport qui s’articule autour de quatre volets : la filière sport, les stratégies de croissance, les JO 2024 et les enjeux territoriaux. Sur ce[…]

Quel sport en 2030 ? Deux scénarios post-Covid 19 par Patrick Bayeux

Quel sport en 2030 ? Deux scénarios post-Covid 19 par Patrick Bayeux

Du nouveau pour les sections sportives et la création de sections d’excellence sportive pour accéder au haut niveau

Du nouveau pour les sections sportives et la création de sections d’excellence sportive pour accéder au haut niveau

Pendant le confinement, retour sur la gouvernance du sport - Épisode  4 : Une mise en œuvre chaotique (seconde partie) par Patrick Bayeux

Pendant le confinement, retour sur la gouvernance du sport - Épisode 4 : Une mise en œuvre chaotique (seconde partie) par Patrick Bayeux

Plus d'articles