Nous suivre Acteurs du sport

Accord pour le financement expérimental du dispositif « As de cœur »

Patrick Bayeux • patrick-bayeux@orange.fr

Sujets relatifs :

,
1 commentaire

1 commentaire

- 08/06/2020 09h:54

1 M€ d'aide pour 1000 patients en 3 ans... enfin 600 K€ pour les malades et 400 K€ pour la structure... Mais pourquoi tous les programmes passerelles qui fonctionnent depuis plusieurs années, les maisons sport santé, et autres programmes régionaux continuent avec des clopinettes, et les malades sans prise en charge ???

Répondre au commentaire | Signaler un abus

Accord pour le financement expérimental du dispositif  « As de cœur »

© contrastwerkstatt - stock.adobe.com

L’expérimentation pour le financement de l’expérimentation «As du Coeur» un programme d’activité physique adaptée (APA) pour les patients cardio-vasculaires, est autorisée pour une durée de trois ans à compter de la prise en charge du premier patient. C’est ce que prévoit l’arrêté du 27 mai 2020 public au JO du 31 mai relatif à l’expérimentation d’activité physique adaptée (APA) pour les patients cardio-vasculaires « As du Coeur ».

L’objectif du projet est de favoriser une activité physique autonome régulière et durable chez des patients sortant de la phase de réadaptation cardiovasculaire en leur proposant de façon expérimentale une nouvelle séquence de soin prise en charge par l’assurance maladie.

Cette séquence est un programme d’activité physique adapté (APA) à but thérapeutique se déroulera dès la sortie d’hospitalisation du malade avec un bilan médical, une consultation du médecin traitant lors de laquelle il y a prescription de l’APA, un programme passerelle, une consultation de suivi par le médecin traitant. 

Le programme d’une durée de 5 mois comprend 2 modules :

  • un module de pratique d’activité physique (avec notamment 2 séances individuelles en amont des séances collectives et 2 séances collectives par mois soit 40 séances au total), 
  • et un module d’interventions éducatives visant à agir sur la motivation et sur les déterminants de la pratique de l’activité physique pour un engagement durable.

10 établissements sont ciblés pour l’expérimentation (5 en PACA, 1 en Bretagne, 2 en Rhône Alpes, 1 en centre Val de Loire et 1 en Occitanie). L’arrêté prévoit un barème de prise en charge du programme passerelle (par exemple 45 € pour une activité physique individuelle en initiation à hauteur de 2 séances de 30 min, 225 € le forfait d’activité physique en groupe (40 séances de 75 mn).
 

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news hebdomadaire d’Acteurs du Sport

Nous vous recommandons

Le sport dans l’acte I du quinquennat Macron : un coup d’épée dans l’eau ? Par Patrick Bayeux

Le sport dans l’acte I du quinquennat Macron : un coup d’épée dans l’eau ? Par Patrick Bayeux

Alors qu’un remaniement se profile, que peut-on retenir des 3 premières années de la présidence d’Emmanuel Macron dans le domaine du sport ? Pas grand chose en réalité. Laura Flessel aura fait[…]

02/07/2020 | Politiques sportives
La revue de presse de la semaine

La revue de presse de la semaine

Vers un nouveau modèle de sponsoring ?

Vers un nouveau modèle de sponsoring ?

Les actualités juridiques

Les actualités juridiques

Plus d'articles