Nous suivre Acteurs du sport

À Montreuil, le sport répond à la demande sociale

Jacques Vergnes . jvergnes@maregionsud.fr

Chiffres clés
- 104000 habitants. - 73 agents à la direction des sports. - 75 associations. - 13800 licenciés. - 14 gymnases, 2 piscines, 9 stades, 12 salles spécialisées, 1 stand de tir, 1 boulodrome, 1 complexe sportif Arthur-Ashe, 25 terrains de sport en accès libre.

À Montreuil, le sport répond à la demande sociale

© ville Montreuil

« Je crois beaucoup au développement du sport-santé, du sport-loisir et d'une pratique tournée vers l'environnement », explique Anne-Marie Heugas, adjointe au maire déléguée aux sports de Montreuil. Du « sport dans les parcs » au « sport sur ordonnance », en passant par un programme d'investissement pour une pratique non traumatisante du sport, la ville décline ses orientations en lien avec la demande sociale.

Dans le cadre de son contrat local de santé et en sa qualité de membres des « Villes sport-santé sur ordonnance », la ville de Montreuil (Seine-Saint-Denis) s'attache à renforcer et à diversifier ses actions de prévention et de promotion du sport. Face à l'évolution de la demande sociale pour une pratique de loisirs, le choix a été fait de promouvoir l'activité physique pour toutes et tous.

 

Un encadrement hebdomaire dans les parcs

Depuis le mois d'avril 2017, Montreuil met ainsi en place, dans les trois parcs de la ville, un dispositif d'accompagnement à la pratique sportive destiné au public de tout âge et de tout niveau. Chaque dimanche jusqu'au mois d'octobre, il est proposé aux Montreuillois (es) de bénéficier gratuitement d'un encadrement hebdomadaire dans les parcs de la commune. Un partenariat avec trois associations sportives montreuilloises permet de proposer une offre variée selon les sites. Le club d'athlétisme de Montreuil dans le parc de Montreau propose la marche nordique, le cardio, le renforcement musculaire ou encore le footing encadré. Le Team Sport Event accompagne les participants dans le parc des Beaumonts sur les agrès de Street Workout et sur de la préparation physique toute l'année. L'association de gymnastique suédoise œuvre quant à elle dans le parc départemental des Jean-Moulin - Les Guilands. Les activités sont encadrées par des éducateurs sportifs diplômés afin de garantir une qualité d'animation et de fidéliser les participants. Pour Montreuil, cet accompagnement est un encouragement à une pratique autonome, pour contrebalancer les effets d'un mode de vie de plus en plus sédentaire.

 

Des ateliers prévention-santé

La ville met également en place des ateliers prévention-santé avec le soutien de l'agence régionale de santé (ARS). L'éducation thérapeutique permet, par exemple, d'accompagner les patients diabétiques. Dans cet atelier collectif, le patient peut choisir d'approfondir le thème de la pratique physique et sportive. D'autres actions sont destinées aux personnes souffrant de surpoids et d'obésité. Ce partenariat financier, inscrit dans le contrat local de santé, contribue au déploiement du dispositif « sports sur ordonnance » déployé autour de différentes actions. Il s'adresse aux personnes souffrant de troubles cardiovasculaires, de diabète et de cancer. L'objectif est d'inciter à la pratique sportive par la délivrance d'une ordonnance relayée par une offre d'activités variées et adaptées à chacun. Ces initiatives sont encadrées par des éducateurs sportifs ayant reçu une formation adaptée aux problématiques de santé en lien avec des diététicien(ne)s, des kinésithérapeutes et des médecins des centres de santé municipaux. Enfin, la ville anime un réseau d'acteurs de la santé par le sport faisant travailler ensemble des professionnels du secteur médical et sportif.

 

Plan sport

La collectivité s'est enfin engagée dans un programme d'investissement pour une pratique non traumatisante du sport. Il concerne notamment la rénovation d'une piste d'athlétisme, la mise en synthétique de qualité de terrains de grands jeux, et le déploiement de nombreux terrains de sport de proximité dont plusieurs « Street Workout ». Plusieurs salles de fitness ont été ouvertes et la rénovation du complexe sportif Arthur-Ashe avec ses terrains de tennis, de squash, de badminton, son espace gymnastique et musculation, permettra d'augmenter l'offre de créneaux et d'accueillir le public sport-santé mais aussi de développer une nouvelle offre pour le sport « entreprise ». Une nouvelle piscine écologique « la piscine des murs à pêches » disposant de bassins en extérieur et en intérieur ainsi que d'un espace santé bien-être complète les investissements au service des orientations municipales.

 

" L'objectif est de réduire les inégalités d'accessibilité au sport. "
3 questions à ... Anne-Marie Heugas, adjointe au maire déléguée aux sports

Quelles sont les priorités de votre mandat?
Nous avons décidé de concentrer notre effort sur deux axes principaux, le développement du sport pour toutes et la réalisation d'un plan d'investissement pour les équipements sportifs en lien avec les nouvelles attentes des Montreuillois. Le sport pour toutes est destiné en priorité à la pratique féminine, mais aussi aux publics éloignés de la pratique sportive. L'objectif est de réduire les inégalités d'accessibilité au sport. Notre plan d'investissement est basé sur la concertation. Nous avons mis en place une politique participative afin de faire émerger les projets prioritaires pour les habitants. Il en ressort un souhait majoritairement de mixité, de pratique féminine et d'équipements de proximité. Par exemple, il y aura d'ici la fin du mandat un équipement de type Street Workout dans chaque quartier de la ville.

Pourquoi avoir choisi de développer le sport dans les parcs?
L'évolution de la demande sociale laisse apparaître que, outre la pratique sportive classique, les habitants veulent pouvoir accéder à une pratique libre, en dehors des structures classiques et si possible en plein air. La collectivité a tout d'abord implanté des équipements « Espace Vitalité » et « Street Workout » dans une majorité des parcs de la ville et certains quartiers. Nous avons ensuite proposé des activités encadrées dans les parcs tous les dimanches pour que les habitants se réapproprient l'espace urbain. C'est aussi une opportunité de développer la pratique sportive face à la saturation des équipements sportifs traditionnels.

Que prévoyez-vous pour les prochaines années?
Je crois beaucoup au développement du sport-santé, du sport-loisir et d'une pratique tournée vers l'environnement. Depuis notre arrivée, le nombre de pratiquants dans les associations sportives a augmenté de 9 % avec un petit frémissement pour la pratique féminine. L'objectif est d'augmenter ce chiffre. J'aimerais que tous nos clubs suivent le bel exemple du club d'athlétisme de Montreuil « le CAM », meilleur club français depuis seize ans, qui affiche presque une parité parfaite au niveau de ses licenciés (800 athlètes) et de ses athlètes de haut niveau. L'autre enjeu reste l'amélioration de la qualité de nos équipements sportifs, nécessaire pour donner envie à chacun(e) de faire du sport. Il faudra pour cela mutualiser quand cela est possible. Notre intercommunalité, l'établissement public territorial Est Ensemble, a pris la compétence piscine. Il faudrait désormais un schéma directeur permettant une cohérence territoriale. Cela permettrait notamment pour les athlètes qui tendent vers le haut niveau de suivre un réel parcours sportif sur le territoire. Malheureusement, la Métropole du Grand Paris n'a pour l'instant pas retenu le sport comme une compétence propre contrairement à la culture.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news hebdomadaire d’Acteurs du Sport

Nous vous recommandons

La gouvernance du sport bute sur les territoires

La gouvernance du sport bute sur les territoires

Entre inquiétudes et scepticisme, l’Agence nationale du sport sort d’une première année d’existence chaotique. Le cadre national désormais posé, place à  l’organisation[…]

Les Landes mettent le cap sur les JO

Les Landes mettent le cap sur les JO

Le Conseil d’Etat fait 21 propositions pour une politique publique du sport ambitieuse

Le Conseil d’Etat fait 21 propositions pour une politique publique du sport ambitieuse

La Bourgogne Franche-Comté récompense la vertu

La Bourgogne Franche-Comté récompense la vertu

Plus d'articles