Nous suivre Acteurs du sport

À Lyon, une appli pas seulement pour la forme

David Picot • david1picot@yahoo.fr

Sujets relatifs :

210 000 € l'application
La ville de Lyon cite un budget de 210 000 euros pour cette année de démarrage, dont 30000 euros de mécénat pris en charge par AG2R La Mondiale, afin de soutenir l'expertise de la Ligue d'athlétisme Auvergne Rhône-Alpes, qui se charge du contenu sportif présent dans l'application, et des animations (ateliers collectifs et démonstrations notamment). Les Musées Gadagne de leur côté ont géré les contenus patrimoniaux.

À Lyon, une appli pas seulement pour la forme

La ville de Lyon vient de lancer une application mobile baptisée Enform@Lyon. L'idée? Associer la pratique sportive à travers différents parcours proposés dans la cité, tout en favorisant la découverte du patrimoine. Le tout, sans opposer pratiquants autonomes et structures fédérales.

Trois ans de réflexion pour la promesse de « découvrir la ville en baskets », comme le dit le slogan qui s'affiche à l'ouverture de l'application. Enform@Lyon a été mis en service il y a quelques semaines. Onze parcours sont proposés, avec une réflexion particulièrement approfondie de leurs titres: comme « Prendre le train de la forme », dans le 6e arrondissement, près de la gare des Brotteaux ou « Coton, les chemins de la soie », sur les traces des canuts autour des pentes de la Croix-Rousse. Sans oublier, le « Dénivelé pour jambes de rêve », des quais de Saône à la Croix-Rousse.

 

Vert, blanc ou rouge

Chacun doit y trouver son bonheur, selon sa forme du moment ou son niveau: débutant, intermédiaire ou avancé, sachant également que des parcours sont aussi adaptés aux personnes à mobilité réduite. Et à l'image des pistes de ski, tous sont estampillés vert, bleu ou rouge, suivant la distance et l'importance du dénivelé. Abdominaux, gainage, tractions... des exercices de renforcement musculaire sont -régulièrement proposés, à l'aide du mobilier urbain. Vidéos à l'appui. Et pour la -(re)découverte du patrimoine local, des commentaires audios sont disponibles.

 

«Être à la pointe »

Adjoint au maire délégué aux sports et ancien champion de gymnastique, Yann Cucherat souligne qu'il était important de « se positionner pour répondre à la demande implicite de sa population sportive » dans une ville qui « se doit d'être à la pointe ». L'idée était donc de peaufiner l'offre proposée à nos concitoyens. Et de leur « offrir » - c'est réellement le terme puisque l'application Enform@Lyon est gratuite, et que les agrès de fitness ajoutés au mobilier urbain déjà existant sont en libre accès - la possibilité de prendre soin d'eux...

 

Pour les clubs aussi

Il s'agit donc de répondre aux besoins des pratiquants dits « libres » ou « autonomes » selon les appellations, mais pas seulement. «La notion d'opposition ne doit pas exister avec la pratique fédérale », reprend l'élu. «Au contraire, si les structures fédérales veulent s'approprier cet outil, il peut devenir complémentaire à leur pratique. De quelle façon? Les clubs peuvent par exemple entamer leur saison par des séances de ré-athlétisation sur nos parcours ». Bref, « les associations lyonnaises doivent elles aussi s'emparer de cet outil ».

 

Fédérer une communauté

À travers cette appli, la ville de Lyon veut aussi renforcer « l'idée de communauté de pensée », glisse Yann -Cucherat. «Chacun-e peut partager ses impressions, ses remarques, émettre des critiques, ou un avis, quel qu'il soit, et contribuer ainsi à agrandir la famille'' sportive lyonnaise. Ces échanges nous permettent, non pas de surveiller'', les pratiquants sportifs lyonnais dits libres'', mais plutôt, de veiller'' sur eux, en anticipant leurs attentes et leurs besoins ».

 

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news hebdomadaire d’Acteurs du Sport

Nous vous recommandons

Pendant le confinement, retour sur la gouvernance du sport - Épisode 1 par Patrick Bayeux

Pendant le confinement, retour sur la gouvernance du sport - Épisode 1 par Patrick Bayeux

En cette période de confinement nous revenons sur les différents épisodes qui ont marqué le chantier de la gouvernance du sport.  Premier épisode d’une série de 4 : le lancement de la[…]

JO 2024 dans l'Oise : " L’objectif est d’impulser une dynamique commune "

JO 2024 dans l'Oise : " L’objectif est d’impulser une dynamique commune "

L’Oise se prend aux jeux

L’Oise se prend aux jeux

Un maire sportif, ça change quoi ?

Un maire sportif, ça change quoi ?

Plus d'articles