Nous suivre Acteurs du sport

À la FSGT, le sport est plus que du sport

Denis Cheminade • denischeminade@gmail.com

Sujets relatifs :

I.D.Orizon: les multisports et affinitaires se rassemblent
Les relations entre les fédérations multisports comme la FSGT et les fédérations unisport (et en particulier les fédérations olympiques) n'en finissent pas d'être complexes quand elles ne sont pas conflictuelles, les unisport criant au piratage et à la concurrence déloyale, les multisports dénonçant l'usage abusif de la délégation pour empêcher toutes tentatives de promouvoir un sport différent. Beaucoup de fédérations unisport ont tenté d'imposer aux clubs multisports la délivrance de licences, non seulement aux membres de la section du sport dont elles ont la charge, mais à l'ensemble des sections. Ainsi un club de 30 sections, 2000 membres, avec une section concernée de 20 licenciés se voyait ainsi sommé de licencier, non pas les 20 membres de la section, mais les 2000 du club! Dire que cela a créé un point de crispation est un euphémisme. Traditionnellement, l'ensemble de ces questions était étudié dans le cadre du collège des fédérations multisports et affinitaires. Depuis plusieurs années, le rôle de ce collège s'est affaibli. « Les fédérations multisports et affinitaires ont été privées d'un lieu de débat et d'échange qu'il a été nécessaire de reconstituer par ailleurs », explique Rolland Besson, coprésident de la FSGT. Ce qui a conduit ces fédérations à créer une plateforme interassociative. Elles viennent sous le nom de I.D. Orizon de lui donner une forme associative afin de « construire un espace de réflexion, de communication et de diffusion d'un plaidoyer visant notamment à promouvoir les bienfaits de l'activité physique et sportive pour tous ». L'association constituera aussi un espace de recherche, d'études, de ressources et de préconisations ayant pour but d'informer le plus grand nombre d'acteurs de la société.

À la FSGT, le sport est plus que du sport

© Christopher futcher IStock

Le sport au service d'un projet pour l'homme et qui place le fait associatif comme pivot de son action, telle est l'approche de la Fédération sportive et gymnique du travail dont les travaux sur les finalités et la pédagogie du sport ont influencé des générations d'éducateurs sportifs. Le « festival des innovations » qu'elle organise depuis juin 2016 pourrait bien marquer le retour au premier plan de cette influence.

Avec plus de 270000 adhérents, 4800 associations sportives locales ou d'entreprises, 100 activités sportives compétitives ou non compétitives offertes à ses membres, la Fédération sportive et gymnique du travail (FSGT) est un poids lourd du sport français. Née en 1934 dans la foulée du front populaire, elle se positionne dans un premier temps en rupture avec « le sport bourgeois » avant de s'inscrire à partir de 1936, et la nomination de Léo Lagrange comme ministre des Sports, résolument dans le paysage sportif français.

 

Sport populaire

Mais pas n'importe quel sport. Bien que la FSGT organise une vingtaine de championnats nationaux et que ses sections s'affilient et participent aux championnats des fédérations unisport, le cœur du projet fédéral est de développer un sport populaire, un sport « basé sur une conception volontariste du sport pour tous, au service d'un projet pour l'homme et qui place le fait associatif comme pivot de son action », explique Rolland Besson, coprésident de la FSGT.

 

Licence unique

La première qualité du sport populaire doit être son ouverture à tous. Un accès simple et direct: une licence unique permet de pratiquer tous les sports (adulte, jeune, enfant). Cet accès doit effacer les barrières culturelles: la licence unique reconnaît à égalité tous les pratiquants. La pratique doit aussi être la moins chère possible. Objectif respecté avec des tarifs de licences allant de 15,50 euros à 29,95 euros. Un prix qui peut encore être réduit pour les familles à travers la licence familiale. Il en est de même pour les associations, particulièrement pour les petites associations qui acquittent un droit d'affiliation de seulement 71 euros.

 

Autogestion

Deuxième pilier du projet fédéral: la reconnaissance et la promotion du sport associatif. « Le concept de vie associative doit être défendu », poursuit Rolland Besson « car l'association sportive est en concurrence avec l'activité marchande et avec les collectivités qui se substituent aux associations ». Une vie associative comprise comme la capacité des sportifs à définir et mettre en œuvre des projets dans un cadre organisé mais en quasi-autogestion. Une exigence de démocratie participative qui tranche avec l'approche rationnelle et entrepreneuriale en vogue dans beaucoup de fédérations. Une exigence érigée comme un objectif au service d'une vision de l'homme et de la société.

Chiffres clés
- 4800 associations locales ou d'entreprises. - 270000 pratiquants. - 100 activités sportives avec ou sans compétition. - Une vingtaine de championnats nationaux. - 2000 animateurs. - 600 formateurs bénévoles reconnus. - Publications: « Sport et plein air », « Les cahiers du sport populaire ». - 80 années d'existence, créée en 1934. Fédération sportive et gymnique du travail, FSGT, 14-16 rue Scandicci, 93508 Pantin Cedex, 0149422319, www.fsgt.org

Rayonnement

La marque de la FSGT se retrouve dans ses travaux autour de la qualité des pratiques. Dans les années 1960 à 1980, nombreux étaient les éducateurs et les enseignants qui participaient à Sète (Hérault) aux stages Maurice Baquet. Dirigés par Robert Merand, ces stages, véritables universités d'été du sport, apportaient annuellement leur lot d'idées neuves, de situations pédagogiques qui nourrissaient l'exercice professionnel des bénévoles et professionnels du sport. Ce rayonnement se fera particulièrement sentir dans le domaine des sports de nature, domaine dans lequel la FSGT s'investit très tôt. La qualité des réflexions inspire nombre de fédérations comme celle de canoë-kayak dont, dans les années 1980, les membres de la commission formation seront pratiquement tous issus du mouvement FSGT. Deux revues « Sport et plein air » et « Les cahiers du sport populaire » perpétuent et actualisent ce travail permanent de réflexion sur l'activité sportive.

 

Innovation

Ce refus de se limiter à une approche technique du sport, on l'a retrouvé dans l'est parisien en juin 2016 avec l'organisation du festival des innovations sportives qui avait pour objectif de montrer par la pratique la qualité et l'originalité de la démarche FSGT. Parmi ces innovations, on a ainsi pu noter:

- foot à 11: arbitré sans juges de touche avec deux arbitres centraux, remplacements illimités, remplacements tournants, recul à 10 m sur les fautes (comme au rugby);

- foot à 7: auto-arbitré, remplacements illimités, interdiction des tacles, suppression du hors-jeu;

- IDFoot: 5 contre 5 en espace fermé, par équipe mixte, auto-arbitrage et règles adaptées. En supplément, les équipes tirent au sort avant chaque match des règles thématiques applicables une mi-temps: par exemple marquer de la tête un nombre limité de passes avant un tir au but...

- volley et basket: équipes mixtes et règles adaptées, par exemple en volley seules les féminines ont le droit d'attaquer au filet.

 

Visée éducative

Des adaptations qui ont pour objectif de faciliter l'accès aux pratiques sportives, de permettre à chacun de se réaliser dans un cadre collectif et convivial, d'acquérir de nouvelles compétences. Avec à chaque fois une visée éducative et citoyenne. Ainsi l'auto-arbitrage oblige à mettre en place des processus de résolution des conflits et aide à transformer les règles du jeu en règles de vie. Comme le fait remarquer Gérard Dizet, membre de la Direction nationale collégiale sur le site fédéral « chacun d'entre nous s'interroge sur l'avenir qui nous est proposé aujourd'hui » avant d'affirmer « qu'il y a d'autres futurs possibles qui doivent permettre aux nouvelles générations de vivre mieux que celles qui les ont précédées. La vie associative fédérée à la FSGT est un espace où se construisent ces autres possibles ».

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news hebdomadaire d’Acteurs du Sport

Nous vous recommandons

Viry-Châtillon met ses équipements en accès libre

Viry-Châtillon met ses équipements en accès libre

La ville de Viry-Châtillon a engagé une démarche expérimentale baptisée ViryVerySport. Elle vise à remettre les équipements collectifs à la disposition du plus grand nombre. Il s'agit de[…]

« Pour être prospectif, il faut élargir le champ des partenaires » - Jean-Paul Omeyer

« Pour être prospectif, il faut élargir le champ des partenaires » - Jean-Paul Omeyer

À Jonzac, l'espace aqualudique atteint l'équilibre

À Jonzac, l'espace aqualudique atteint l'équilibre

Le Calvados met le sport en mode transverse

Le Calvados met le sport en mode transverse

Plus d'articles