Nous suivre Acteurs du sport

À Dijon, tout est informatisé

Sylvie Roman • sylroman@yahoo.fr

Sujets relatifs :

,

200 K€ réparti sur plusieurs années
Le système choisi par Dijon est évolutif et peut être couplé à des parlophones ou d'autres fonctions. C'est pourquoi il est indispensable de s'assurer de la compatibilité des logiciels: gestion des plannings, des éclairages, avec les logiciels de contrôle d'accès, des caméras... Un mauvais choix au départ, lors de la mise en œuvre du système de planification et d'accessibilité peut s'avérer très compliqué par la suite, et surtout, très coûteux pour la collectivité. Le choix mis en œuvre à Dijon a globalement coûté 200 K€, répartis sur plusieurs années, dont 25 à 30000 euros pour les seules caméras de contrôle.

À Dijon, tout est informatisé

© Ville Dijon

Voici une dizaine d'années que la ville de Dijon a fait le choix du passage à la domotique pour la gestion de ses équipements sportifs. De 50 gardiens il y a quinze ans, le service est passé à quinze personnes à l'été 2015. Leurs missions ont profondément changé.

« L'évolution vers la gestion informatisée de nos équipements s'est faite de façon progressive. Nous avons d'abord mis en place un système de contrôle d'accès à destination des clubs, qui ont reçu des badges, pour l'utilisation des espaces dédiés », explique Mathieu Abbate, directeur adjoint du service des sports. Depuis, toute la gestion est informatisée, la planification des salles, des horaires, l'accessibilité, l'ouverture des portes...

 

Économies

Ce phasage dans le temps a permis un passage en douceur à de nouvelles habitudes tant pour les responsables des clubs, que pour les employés municipaux, les enjeux étant particulièrement importants, puisque pas moins de 250 clubs utilisent la trentaine d'installations sportives de la ville. Pour optimiser le dispositif, gagner en gestion des plannings et en simplicité, vu le nombre d'utilisateurs, mais aussi faire d'importantes économies sur la masse salariale, la direction du service des sports a profité l'an dernier de plusieurs « vagues annoncées » de départs à la retraite. Ainsi, de 50 gardiens il y a quinze ans, le service est passé à trente personnes en 2014, et quinze à l'été 2015.

Caméras de comptage et de visualisation

L'informatisation et la domotique ont été renforcées, notamment grâce à l'installation de dizaines de petites caméras thermiques (400 euros pièce environ), et de caméras thermiques de comptage placées dans les équipements sportifs, voire parfois dans des salles, le tout étant connecté à un PC central, accessible grâce à un numéro de contact téléphonique unique. Plusieurs écrans permettent à l'agent en poste de vérifier en temps réel le bon usage des locaux, les problèmes éventuels, ou encore l'utilisation réelle des équipements. Il peut ainsi voir en direct si une salle est éclairée mais sans utilisateur, et l'éteindre à distance, par exemple en cas d'annulation de cours. En cas de problème nécessitant une intervention physique, il enverra sur place une des équipes de gardiennage.

 

Pas d'enregistrement

Cette montée en puissance de la domotique et de l'informatique ne signifie pas pour autant la fin des gardiens sur le terrain. Plusieurs équipes sont ainsi mobilisées tous les jours de 7 heures à 23 heures en semaine et jusqu'à 20 heures le week-end, ou plus tard en cas de matchs par exemple. Un transfert est effectué vers le PC général de la ville en dehors de ces horaires. Chacune ayant ses zones d'intervention et ses équipements à contrôler. Les caméras sont en appui du dispositif, un moyen pour contrôler l'usage et le fonctionnement des installations, et non pour surveiller les personnes: il n'y a pas d'enregistrement. Une simple déclaration en préfecture est nécessaire, avec le nom des personnes autorisées à visualiser les images.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news hebdomadaire d’Acteurs du Sport

Nous vous recommandons

À Sète, le solaire hybride fait baisser la consommation

À Sète, le solaire hybride fait baisser la consommation

Le centre balnéaire Raoul-Fonquerne de Sète est équipé de plusieurs technologies de pointe de production énergétique, où les énergies renouvelables apportent l'essentiel des besoins:[…]

Le solaire, pour quels équipements et quels besoins?

Le solaire, pour quels équipements et quels besoins?

Piscine : la filtration sur céramique tient ses promesses à Annecy

Piscine : la filtration sur céramique tient ses promesses à Annecy

Quel système de filtration de l'eau pour les piscines?

Quel système de filtration de l'eau pour les piscines?

Plus d'articles