Nous suivre Acteurs du sport

À chacun son escrime

Denis Cheminade • denischeminade@gmail.com

CHIFFRES CLÉS Fédération française d'escrime
• 58 300 licenciés dont 15 700 filles et 42 600 hommes. • Nombre de clubs : 800. • Budget : 5,9 millions d'euros. • Nombre de cadres d'État : 48. • Nombre de maîtres d'armes formés : 850 diplômés. • Athlètes de haut niveau : 300. • Dirigeants : 2 400 dont 53 % de femmes. • Compétitions par week-end : environ 150. Contact développement : Jean-Pierre Philippon, directeur de la formation & développement/emploi, jean-pierre.philippon@escrime-ffe.fr Tour Gallieni II 36 rue du Général de Gaulle 93170 Bagnolet Tél. : 01 43 62 20 50 - www.escrime-ffe.fr

Les nouvelles pratiques
Le fleuret, l'épée et le sabre sont les trois disciplines majeures de l'escrime. Mais l'escrime se décline aussi en fonction des différents publics en pratiques diversifiées. La discipline s'ouvre à une grande mixité sociale, à l'image du développement de la pratique du sabre, dans les quartiers. Escrime fitness : une démarche globale mêlant des mouvements techniques d'escrime apparentés au duel à des mouvements de fitness facilitant une pratique hédoniste de l'activité. Peut se pratiquer sans arme avec un fond musical. Escrime senior : l'objectif principal de cette pratique est de conserver la santé mais aussi de bien vivre et bien vieillir, pour les jeunes retraités mais aussi pour les résidents des maisons de retraite. Escrime handisport : l'escrime en fauteuil roulant qui est désormais présente sur tous les continents. Aujourd'hui, son développement est lié à son intégration dans les salles d'armes traditionnelles, par la création de sections handisports au sein des clubs de la Fédération française d'escrime. Escrime entreprise : ouverte aux sections d'entreprise, la seule discipline de la fédération avec des épreuves mixtes, deux hommes et une femme, et permet aux escrimeurs de porter haut les couleurs de leur entreprise. Ludoescrime : un matériel moderne, inspiré de la guerre des étoiles, qui permet aux enfants de se transformer en chevaliers des temps modernes. Éveil escrime : un matériel et une pédagogie adaptés pour les 4 à 6 ans. Escrime scolaire : un matériel et une pédagogie adaptés pour animer des cycles de huit séances par les professeurs. Escrime artistique : pour faire revivre toutes les légendes de cape et d'épée qui font la tradition française. L'artistique est à la fois une discipline sportive, de défense, de fitness et un spectacle.

Après des Jeux de Londres décevants, une nouvelle équipe est arrivée aux commandes de la Fédération française d'escrime avec une triple ambition : retrouver la confiance, redonner la sérénité au haut niveau, donner un cap à la fédération. Elle mise sur la diversification sans négliger la compétition.

L'escrime est un sport spectaculaire. Après chaque assaut, l'arbitre arrête l'échange puis retrace la séquence : attaque, parade, riposte, contre-riposte... discerne les touches « valables » et celles qui ne le sont pas avant d'attribuer le point. Pour le néophyte, c'est souvent la surprise tant les lames vont vite, les attaques sont rapides.

 

Observation et attaque

Dans l'escrime moderne, on utilise trois types d'armes : l'épée, le sabre et le fleuret. Ces trois armes sont ouvertes aux hommes et aux femmes. Elles se pratiquent en individuel ou par équipe de trois, des benjamins aux vétérans. Le fleuret et l'épée sont des armes d'estoc (de pointe). L'action offensive s'exerce par la pointe et la pointe seulement. Le sabre est une arme d'estoc (de pointe), de taille (le tranchant) et de contre-taille (le dos de la lame). Le but du tireur est de toucher son adversaire sur une surface valable. Au fleuret, la surface valable exclut les membres et la tête. À l'épée, la surface valable comprend tout le corps, y compris l'équipement du tireur. Au sabre, la surface valable est limitée au tronc. L'échange, souvent bref, parfois énergique, alterne des phases d'observation et d'attaque. Les tireurs se déplacent d'avant en arrière sur une piste de 14 mètres de long sur 1,5 à 2 mètres de large. Si un tireur sort des deux pieds en arrière de la piste, il est considéré comme touché. Un système électrique permet de décompter et d'afficher les touches au cours du combat. Les rencontres ou assauts se font en plusieurs reprises, trois de 3 minutes pour les seniors en individuel, le vainqueur est celui qui atteint le premier un nombre déterminé de touches, quinze pour les seniors.

 

Fin d'un cycle

Le cœur de l'escrime c'est le club, « la salle d'armes », dont la vie s'organise autour de son animateur, « le maître d'armes ». Le club, le maître d'armes, ce sont deux priorités affichées de la nouvelle équipe élue en mars 2013 autour d'Isabelle Lamour, ancienne athlète de haut niveau d'escrime. « Nous sommes à un moment charnière de la vie de l'escrime » déclare Catherine Defoligny-Renault, secrétaire générale de la fédération. « Nous sommes à la fin d'un cycle qui voyait entrer en formation des personnes, militaires ou professeurs d'EPS qui travaillaient déjà et pouvaient assumer les frais de leur formation. Aujourd'hui, ce sont des jeunes sans emploi qui souhaitent se former. La fédération doit les aider à financer leur formation. C'est le rôle de l'Institut de formation de l'escrime ». Encore faut-il que les clubs soient en mesure de rémunérer les maîtres d'armes pour les fidéliser, ce qui implique de travailler sur l'employabilité. « Nous incitons à la création de groupements d'employeurs afin de rassembler de l'emploi dispersé pour en faire un plein-temps ».

 

Nouveaux publics

« L'employabilité des maîtres d'armes doit être abordée au travers du prisme de la grande diversité des activités » (voir colonne) ajoute Catherine Defoligny-Renault. « Une diversité que la fédération accompagne et encourage. L'approche de nouveaux publics génère de l'emploi et permet de réaliser le plein-emploi des installations » précise-t-elle. Un modèle économique modernisé qui favorise la création de nouveaux clubs venant enrichir la palette des activités offertes par les collectivités à leur population. « La fédération souhaite accompagner les collectivités qui s'engagent dans cette voie, qu'il s'agisse des activités, de la recherche de cadres ou de conseils en matière d'équipement, notamment pour ce qui concerne la salle spécialisée dans laquelle ces activités peuvent se développer » ajoute la secrétaire générale.

 

Pôles de détection

Traditionnellement, l'escrime voit chaque année qui suit les Jeux ses effectifs boostés par l'exposition médiatique. Plus 10 000 après Athènes et Pékin. Les résultats en demi-teinte de Londres font que les effectifs ont peu progressé, insuffisamment en tout cas pour stopper l'érosion. Peut-être la fédération en attendait-elle trop alors que l'internationalisation de l'escrime qui voit de nouveaux pays poindre le bout de leur arme, le vieillissement d'une génération d'athlètes d'exception, le moindre rendement d'une équipe fédérale en recherche de sérénité rendaient les résultats plus aléatoires. Consciente de cette situation, la nouvelle équipe a entrepris de perfectionner l'organisation de sa filière d'accès au haut niveau en se rapprochant du terrain par la création de «pôles de détection, d'entraînement et de formation locaux/régionaux». Réaliste, la secrétaire générale ajoute « Notre objectif est de retrouver, dans toutes les armes, un rang d'élite au niveau international. Mais il faut façonner l'arrivée d'une nouvelle génération d'athlètes. Rio sera une étape importante mais nous travaillons déjà à l'horizon 2020 pour Tokyo. »

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news hebdomadaire d’Acteurs du Sport

Nous vous recommandons

Viry-Châtillon met ses équipements en accès libre

Viry-Châtillon met ses équipements en accès libre

La ville de Viry-Châtillon a engagé une démarche expérimentale baptisée ViryVerySport. Elle vise à remettre les équipements collectifs à la disposition du plus grand nombre. Il s'agit de[…]

« Pour être prospectif, il faut élargir le champ des partenaires » - Jean-Paul Omeyer

« Pour être prospectif, il faut élargir le champ des partenaires » - Jean-Paul Omeyer

À Jonzac, l'espace aqualudique atteint l'équilibre

À Jonzac, l'espace aqualudique atteint l'équilibre

Le Calvados met le sport en mode transverse

Le Calvados met le sport en mode transverse

Plus d'articles