Nous suivre Acteurs du sport

2017, année de l’Olympisme, de l’école à l’université

Sujets relatifs :

Soyez le premier à réagir

Soyez le premier à réagir

Dans une circulaire du 25 août, le ministère de l’Éducation nationale rappelle que l’année scolaire 2016-2017 est tournée vers l’Olympisme et ses valeurs dans le cadre de la candidature « Paris 2024 ». Le ministère souhaite promouvoir la pratique sportive chez les jeunes dans le cadre d’une « Année de l’Olympisme, de l’école à l’université ». Cette opération sera conduite en partenariat étroit avec le Comité national olympique et sportif français (CNOSF), le Comité paralympique et sportif français (CPSF), le groupement d’intérêt public (GIP) Paris 2024, le ministère chargé des Sports et l’ensemble des fédérations sportives scolaires et universitaires. L’année de l’Olympisme visera à mettre en avant le sport comme vecteur des valeurs éducatives et citoyennes aussi bien à l’école, où il s’inscrit dans le cadre de l’éducation en mobilisant des connaissances et compétences disciplinaires et transversales, que hors de l’école, en lien avec un large réseau associatif qui permet à chacun de découvrir et pratiquer une multitude d’activités. Cette opération doit permettre de souligner que le sport et l’école s’appuient sur les mêmes valeurs : le goût de l’effort, la persévérance, la volonté de progresser, le respect des autres, de soi et des règles, etc. Circulaire n° 2016-126 du 22 août 2016, BOEN du 25 août.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news hebdomadaire d’Acteurs du Sport

Nous vous recommandons

[Infographie] :  Le sport n'est pas encore très féminin

[Infographie] : Le sport n'est pas encore très féminin

Le quotidien Libération a analysé la place des femmes dans le sport en croisant plusieurs enquêtes. Les chiffres sont en progression  mais la part des femmes reste nettement inférieure à celle des[…]

19/11/2018 | Pratique sportive
Actualité juridique

Actualité juridique

La revue de presse de la semaine

La revue de presse de la semaine

6,7 M€ d’excédent pour le GIP Paris 2024

6,7 M€ d’excédent pour le GIP Paris 2024

Plus d'articles